Portugal - jours 11 et 12 : Lisbonne - une dose de modernité, de vie aquatique, et impressions pour conclusion

Samedi 17 et dimanche 18 mai 2014

  • Parque das Naçoès*
  • Oceanarium**
  • Télécabine jusqu'à la tour Vasco de Gama*
  • Shopping au centre
  • Dernier dîner à Frade dos Mares**
  • Départ et impressions pour conclusion

Lisbonne - Gare Oriente

Pour cette dernière journée, nous avons décidé de "sortir des murs" de la vieille ville pour découvrir un autre visage de Lisbonne, plus moderne et aéré, à l’est de la ville : le Parques das Naçoes (le parc des nations), quartier façonné le long du Taje par l’exposition universelle de 1998.




Nous prenons le métro à Baixa-Chiado, puis changement sur la ligne "vermelha" jusqu'à la Gare "Oriente" **. La station offre un design épuré, et des céramiques superbes ornent ses murs. Au dessus une magnifique structure de béton, acier et verre aux airs de palmeraie…
Juste en face, le Centre commercial Vasco de Gama ne dépareille pas.














Le quartier est composé de multiples bâtiments de l’exposition universelle, complétés de buildings futuristes, œuvres des plus grands architectes portugais.
Le pavillon du Portugal en est un parfait exemple.






Le pavillon du Portugal

Nous apercevons le téléphérique qui traverse le quartier au dessus des flots et qui nous mènera tout à l’heure à la tour Vasco de Gama.
Pour l’heure nous nous dirigeons vers le Palais des Océans qui abrite aujourd’hui un oceanarium de renom.







Nous partons donc pour la visite du plus grand oceanarium d’Europe (16€/p). 
Les tortues se baladent librement d’un bassin à l’autre en passant par un tunnel qui serpente autour des visiteurs, nous pouvons ainsi les voir sous toutes les coutures.





 
 







 Au centre du bâtiment principal, un aquarium gigantesque présentent les espèces marines les plus imposantes : requins, raies, mérous...et même un étrange (et énorme !!) poisson-lune (mola-mola).  La visite s’articule autour de cet aquarium central, sur 2 niveaux. De fait on peut voir le moindre recoin de l’aquarium. C’est impressionnant et vraiment bien fait.













Nous commençons par le second niveau, le niveau “terrestre”. Autour de l’aquarium principal, 4 espaces “extérieurs” ont été aménagés sous des verrières.
Le premier abrite une colonie de macareux de l’Atlantique nord. Ils sont trop marrants :) Leur milieu naturel a été parfaitement reconstitué et les bêtes n’ont pas l’air d’être malheureuses (perso j’ai d’habitude du mal avec les animaux enfermés).


















Plus loin, c’est une colonie de pingouins arctiques qui nous accueillent, et qui cohabitent avec de nombreux (et très beaux) sternes incas originaires des côtes péruvienne et chilienne.


















Sous la verrière suivante nous avons droit au spectacle des loutres qui font leur toilette. Elles gigotent dans tous les sens et font roulade sur roulade dans l’eau, c’est à mourir de rire et elles attirent du monde :)











 




A l'intérieur, nous retrouvons les plus gros spécimens pour quelques vues spectaculaires...








 












Au premier niveau, de plus petits espaces ont été aménagés autour de l’aquarium géant, et nous découvrons dans une ambiance très réussie un échantillon de toute la diversité sous-marine.
Évidemment, on se régale avec les espèces tropicales qui nous rappellent les Seychelles.





























On ressort de l’oceanarium après 2h30 de visite cool (peu de monde!), vraiment satisfaits d’avoir pris le temps de cette visite.
Nous nous dirigeons ensuite vers le télécabine (3,95€/p) qui survole les lieux sur environ 1km jusqu'à la tour Vasco de Gama.
Un peu de repos et surtout une très belle vue sur le site et sur le Pont Vasco de Gama (13km dont 8km au dessus du Taje !). La tour, elle, ne se visite pas (c’est un hôtel de luxe de la chaîne Sana).












Nous revenons tranquillement vers la gare Oriente à travers les jardins et bâtiments du parque das Naçoes.....








.....puis laissons le métro nous ramener vers le centre ville où, plutôt que faire un vrai repas (il est tout de même 16h…!) nous profitons d'une pause gourmande à la Confeitaria Nacional…
Nous poursuivons par la “visite” d’une institution sur Lisbonne, la Conserveira de Lisboa où après un moment d’attente au soleil (le lieu est célèbre), nous faisons le plein de ces délicieuses petites boîtes de conserve “de la mer” : sardine, hareng, maquereau, thon, poulpe… le tout à l’huile, à l’ail, au piment…. bref de quoi faire du bien à notre estomac de retour chez nous. Une attention toute particulière est portée à l’emballage, d’une simplicité absolue mais ça en jette lorsque l’on voit toutes ces boites empilées. Ici on cultive le marketing de l’authentique, et ça marche plutôt bien.












Après cette pause shopping, on décide de se laisser porter par le tram 28 à partir de la place Martin Moniz, vers l’est jusqu’au terminus de Campo Ourique (cimetière de Prazeres). Balade agréable et typique à bord de ce vieux “remodelado” dans les ruelles de Lisbonne. On est assis aux premières loges pendant quelque 30mn.













Retour au Largo do Chiado non loin duquel nous poursuivons nos emplettes. Nous nous rendons à la boutique “A vida portuguesa” rue Anchietta où nous terminons de faire le plein de souvenirs en tous genres. La boutique est très agréable, dans un style rétro vintage sympathique : pas mal d’objets de bonne qualité et de spécialités locales (on trouve là d’excellentes mais plus onéreuses conserves des Açores). Un bon plan avant le retour en France.










La journée touche à sa fin. Alors on retourne à la Casa do Patio pour prendre une douche et
se changer puis, pour boucler notre boucle lisboète, comme à notre arrivée nous allons boire une bière et profiter de la lumière du soleil couchant au Miradorou de Santa Catarina.  Ambiance toujours aussi détendue et agréable…




Pour notre dernier dîner nous avons choisi le restaurant Frade do Mares, conseillé par la Casa do Patio et confirmé par les guides.
On change de style par rapport à nos petites tavernes précédemment testées : ambiance intimiste, assez classe et design… Accueil super, plats savoureux. Délicieuse salade de poulpe (la spécialité des lieux), poulpe cuit au four à l'ail et poulpe cuit à l'étouffée avec légumes et patates douces. Vin de très bonne qualité sur les conseils de la serveuse (loin d'être le plus cher, seulement 11€). Dessert mousses aux 3 chocolats à se partager, on n'en peut plus ! Rapport qualité/prix excellent (63€ pour 2...). Nous n’en demandions pas moins pour terminer notre séjour. On conseille vivement,  à quelques minutes à pied de la Casa do Patio.

-----------------------------------------------
Jour 12
Dimanche 18 mai

C'est le départ, on prend le temps, on déjeune tranquillement une dernière fois dans notre beau patio.
Notre taxi est réservé pour 10h par Jessica. J'imprime notre carte d'embarquement sur le PC à disposition.
On se décide à plier bagages, puis on salue Madga et toute l’équipe avec chaleur. Si l’on doit revenir à Lisbonne, on sait où remettre les pieds...
Le taxi est parfaitement à l'heure, et on arrive à l'aéroport vers 10h30 (13€ de course).
Les formalités d'embarquement sont réalisées sans stress, et nous avons largement le temps de passer au duty free pour quelques derniers achats.
Notre vol Ryanair de 12h15 est à l'heure, nous revenons en France après cette douzaine de jours agréables, détendus. Contents d’avoir réussi à consacrer suffisamment de temps à cette région du pays et d’avoir pu goûter à la vie portugaise en variant les plaisirs de la découverte.

Impressions pour conclusion :

Un super séjour, très diversifié (culture, histoire, balades urbaines et nature, gastronomie), équilibré selon nous, rythme agréable. 
Un accueil chaleureux partout, ce n’est pas une légende, les portugais sont vraiment adorables
Un pays authentique, très contrasté, ou le meilleur côtoie parfois le pire (notamment en termes d’entretien du bâti) ; mais il faut considérer que le Portugal est l'un des pays les plus pauvres de l’UE.
La façade atlantique ne présente pas le plus grand intérêt, pour qui a connu la Bretagne ou la côte aquitaine.. ; certaines stations balnéaires/villes côtières sont bétonnées à l’espagnole, aucune harmonie architecturale
Les sites historiques sublimes contrastent souvent avec la modestie des environs (ce n’est pas une critique)
Lisbonne est une ville de balade, où il faut flâner, profiter de l’ambiance et des points de vue (pas de « grands sites » culturels, ou de visites importantes comme dans d’autres capitales) ; et les vieux trams, ce sont vraiment la « Lisboa Touch » !
Nous pensons que restreindre la visite de Sintra à une journée au départ de Lisbonne est plus que dommage…. C’est passer à côté de bien belles choses…
Nous retournerons volontiers au Portugal selon une formule similaire, pour découvrir Porto et sa région.


Revenir à la feuille de route