Bali : Impressions et conclusion du voyage


Impressions et conclusion de ces 3 semaines à Bali


Ce beau voyage s’achève, un voyage qui nous a permis de découvrir, nous semble-t-il, toute la diversité de Bali, cette petite île indonésienne qui se débat pour ne pas céder entièrement à la pression touristique.



Rizieres-Gunung Kawi-Bali



Temples, cérémonies, paysages de montagne, rizières, végétation luxuriante, volcans, snorkeling, plongée, tortues…
Il est impossible de ne pas aimer Bali si l’on prend la peine de sortir des zones touristiques principales, de se perdre librement dans les recoins de l’île, de s’intéresser à sa population qui fait le grand écart entre business et traditions.


Enfant-Bratan-BaliMamie-Ceking-Bali



Tout est facile (trop facile ?) à Bali : il fait souvent beau, chaud, la mer est agréable, il est simple de se déplacer, se loger, manger… toutes les solutions s’offrent à soi pour satisfaire toutes les envies. L’hébergement et la restauration présentent un excellent rapport qualité/prix. On ne compte pas les bons plans, il y en a pour toutes les bourses.



Marche-Sukawati-Ubud-Bali


Nous avons choisi de vivre ce voyage à notre manière, en indépendant, en sortant régulièrement des sentiers battus quand c’était possible, sans sacrifier aux “incontournables”. Il en ressort une expérience de voyage d’une grande richesse et d’une grande diversité, c’est ce que nous en retenons. Nous avons pu toucher la beauté et la douceur balinaise. Nous avons foulé le sol balinais, gravi quelques uns de ses “gunung”, respiré le soufre du Kawah Ijen sur Java, apprécié le parfum d’encens et des fleurs de frangipaniers, vu de magnifiques couchers de soleil.



Kawah-Ijen-Java-Bali


Ombrelles-Tamblingan-Bali


Gunung-Agung-Bali


Nous avons approché cette population accueillante, souriante, toujours aidante. Nous n’avons pourtant pas été touchés comme nous l’avons été au Cambodge, certainement car les relations sont moins simples, le voyageur est à Bali une source de revenu. Que rapporte quelques kilos de riz par rapport à la course d’un chauffeur… Que vaut l’eau des rizières à côté de celle des hôtels de luxe qui grignotent peu à peu le centre et la moitié sud de l’île.




Snorkeling-Gili-Meno-Bali




Snorkeling-Menjangan-Bali

Pour l’instant Bali résiste, et s’il faut envisager un voyage “responsable”, c’est bien sur cette belle île...


Rizieres-Jatiluwih-Bali


Les tops


(dur de choisir !)
  • Les temples les moins touristiques de la région d’Ubud, notamment le Gunung Kawi de Sebatu et Pura Kehen
  • le Pura Mengening et la baignade mystique sous le grand banian 
  • Les treks autour d’Ubud et notamment dans la vallée de la Sungaï Ayung
  • Les superbes rizières de Jatiluwih en scooter, et celles de Ceking, à pied depuis Pakudui avec Ketut
  • Le snorkeling autour de l’île de Menjangan
  • Le trek nocturne sur Kawah Ijen, une vraie aventure
  • Pura Luhur Batukau, dans la brume après l’orage, et à l’inverse le Pura Luhur Danau Bratan sous le ciel bleu
  • L’ambiance tranquillement tropicale d’Amed et sa région, sa plage familiale, les beaux couchers de soleil sur le Gunung Agung
  • Les balades en scooter, libres comme l’air
  • La douceur de vivre de Gili Meno (très bien pour “boucler la boucle”)


Sebatu-Gunung-Kawi-Bali


Gili-Meno


Les flops


  • Le centre d’Ubud, encombré et bruyant, comme les plus grandes agglomérations de l’île
  • Pas de rencontres tout à fait marquantes, relations plus “commerciales”
  • La presqu’île de Bukit, défigurée par endroit, dépersonnalisée
  • Pour le reste, nous étions au courant, donc on l’a évité !


Rizieres-Munduk-Bali


Et si c’était à refaire ?


  • Nous éliminerions du circuit la presqu'île de Bukit et Jimbaran. Il y a de jolis spots, mais globalement sans intérêt par rapport au reste de l'île.
  • Nous n’irions pas visiter le village de Penglipuran (visite du jour 4), un peu trop artificiel...
  • La descente en vélo du jour 5 dans la campagne d'Ubud est sympa mais dispensable si.... vous pouvez louer un scooter et vous balader à droite et à gauche par vous-même.
  • Nous essaierions de passer une ou deux nuits à Sidemen en repartant d’Amed. Le coin nous a beaucoup séduit.
  • Pour le reste, ce serait de petits ajustements de timing sans influence majeure sur le circuit.


Lac Tamblingan - Munduk - Bali


Quelques repères budgétaires (mai 2016)


  • 1 journée de location de scooter avec casques : 50 000 IDR (3,30€)
  • Course moyenne d'un chauffeur anglophone (tout compris) : 560 000 IDR (37€)
  • 1 litre d'essence : 6 550 IDR (0,44€)
  • 1 paquet de Marlborow light : 21 000 IDR (1,40€)
  • 1 (petite) Bintang : 25 000 IDR (1,70€)
  • 1 noix de coco fraîche prêt à boire (prix touriste !) : 10 000 IDR (0,70€)
  • 1 Nasi goreng dans un petit warung : 45 000 IDR (3€)
  • 1 A/R Amed-Gili Meno (dont transfert Trawangan-Meno) : 470 000 IDR (31€)
  • Le budget de ce voyage (hors vol, hors plongée sur Meno, hors stop à Dubaï) : 1327€/personne, soit 63€/jour sur place


A bientôt pour un prochain voyage...


Revenir à la feuille de route

Coucher de soleil - Amed - Bali