Cyclades - jour 7 : Folégandros - De Chora à Katergo

Jeudi 12 septembre

  • Chora depuis Aghios Eleftherios
  • Karavostasis
  • Livadi et Viglitsa
  • Katergo
  • Coucher de soleil sur Chora depuis la Panagia
  • Dîner à l'ouzerie To Goupi



Chora-Folegandros-Cyclades-Grece




Lever 8h30. Le vent a nettement forci. Malgré tout, nous petit-déjeunons sur notre terrasse : très bon, nos victuailles sont servies dans un panier à l'heure souhaitée. Nous prenons notre temps, réunissons nos affaires et quelques bouteilles d'eau puis partons en direction de Chora.




P'tit déj à Provalma



L'objectif est de réserver notre table à l'Ouzerie To Goupi, très prisée et avec peu de tables, mais une mamie aux fourneaux nous fait savoir que l'on vient ici sans réservation. Premier arrivé premier servi ! Soit, nous tenterons notre chance.



Dans les ruelles de Chora








Nous passons rapidement à l'agence Donkey scooter qui nous loue le quad, car ses pneus arrière nous paraissent bien lisses. Pas de problème, en quelques minutes seulement notre engin est échangé avec un autre disponible et le plein d'essence fait la veille est transféré vers le nouveau réservoir. Super service !


Chora depuis Aghios Eleftherios


Un peu après la sortie de Chora nous quittons la route principale pour nous élever "au jugé" au-dessus de la ville à la recherche d'un point de vue. Par les pistes nous parvenons à nos fins sur les pentes du mont Aghios Eletherios qui domine l'île de ses 416m.




























Nous terminons à pied jusqu'à la chapelle du même nom. En contrebas, la ville s'offre à nous, la mer bleu outremer en arrière plan. Spectaculaire.
Vers l'ouest le regard embrasse la péninsule d'Ano Meria, et au nord-est il se tourne vers Sikinos.











































Karavostasis


Nous poursuivons la route principale vers l'est jusqu'au port de Karavostasis, le seul de l'île.



Agii Anargyri, sur la route de Karavostasis














Ambiance tranquille dans la jolie baie, nous faisons un petit tour jusqu'au point de vue sur la belle baie de Vardia. Avec le vent la mer est agitée, mais les couleurs restent flatteuses.














Nous longeons maintenant la route côtière et enchaînons les belles criques de Vitsentzou, Poundaki...




Baie de Karavostasis






Livadi et Viglitsa


...et filons jusqu'au hameau de Livadi situé à flanc de colline, au creux d'une vallée qui a dû être fertile. Étrange ambiance de bout du monde, qui tranche avec la région de Chora ou du port.

















Katergo


Nous garons le quad au début du sentier qui mène à la baie de Katergo, et empruntons un joli sentier qui évolue dans un paysage austère, parsemé d'anciens corps de ferme.






















Le cheminement est facile puis devient plus abrupt à l'approche de cette magnifique plage. Quel paysage ! Quelles couleurs !








L'îlot de Markry Katergo anime le centre de la baie, tel un antique vaisseau échoué sur le récif.



















Sable gris, rochers, galets, l'eau est d'une transparence incroyable et les nuances de bleu sont encore ici infinies.. C'est vraiment superbe et si tranquille ! Avec un petit air des criques de Mourakia sur Amorgos.












En saison, un bateau-navette dessert toutes les heures la plage au départ de Karavostasis, mais la balade est tellement simple et agréable. Arrivés vers 14h30, nous profitons des lieux un bon moment, bien installés entre quelques rochers, laissant passer le temps de baignade et en lecture.














Le chemin du retour est le même qu'à l'aller, environ 30 minutes de marche et nous remontons sur le quad en direction de Chora.

















Coucher de soleil sur Chora depuis la Panagia


L'objectif de cette fin d'après-midi est de grimper jusqu'à la Panagia qui domine la ville pour y admirer le soleil couchant. Il semble que nous ne soyons pas les seuls à avoir la même bonne idée, bien que ce ne soit pas la foule des chaudes soirées d'été.
Nous empruntons le chemin en zig-zag bordé de murets peints à la chaux qui monte à l'assaut de la colline.

































Les vues sur Chora et l'à-pic au dessus des flots sont aussi impressionnantes que magnifiques.
Après 20 minutes, nous laissons la fameuse Panagia derrière nous (un peu trop de monde à notre goût) et grimpons entre les rochers pour atteindre un endroit plus tranquille en hauteur.













Nous nous installons pour le spectacle, et en guise d'apéritif buvons une bonne bière en admirant le splendide coucher de soleil dont les couleurs flamboyantes inondent toute l'île. A couper le souffle !












































Nous laissons les visiteurs partir et redescendons vers la Panagia en profitant des dernières couleurs du soir. Bâtie au 17ème s. sur les ruines d'un ancien temple romain dédié à Apollon et Artémis, puis restaurée eu 19ème s., elle est parfaitement entretenue et très joliment décorée. Un bel endroit.






















Dîner à l'ouzerie To Goupi


Nous redescendons tranquillement au cœur de Chora et gagnons la place Maraki où nous attendons patiemment une table à la fameuse Ouzerie To Goupi, qui  rencontre de toute évidence un franc succès.








Chora by night







Succès mérité ! L'accueil est charmant et les plats traditionnels parfaitement exécutés. Beignet de fèves, aubergines confites sur lit de pommes de terre, ragoût de veau confit à la tomate, porc au citron, baklavas offertes, le tout arrosé du vin blanc de la maison. Un régal !

















Après ce délicieux dîner nous rentrons doucement à Provalma, pour une nuit animée par les violentes rafales du Meltemi...


Revenir à la feuille de route ou continuer le voyage