Bali - jour 13 : De Munduk à Amed, les volcans sont à l’honneur


Jeudi 13 mai
  • Route vers Amed
  • Pura Ulun Danu Batur
  • Le Gunung Batur, de long en large
  • Le Gunung Agung, de loin
  • Arrivée à Amed, Solaluna Homestay
  • Plage d’Amed : coucher de soleil sublime sur le Gunung Agung






Ce matin, départ pour Amed, pour une halte de 2-3 jours avant de rejoindre Gili Meno.


Nous saluons l’équipe de la Villa Dua Bintang, une équipe jeune, aux petits soins et Eddy, moins réservé que les autres, a toujours envie de bien faire et soif d’apprendre : dernier cours de Français ensemble avant le départ, et vers 8h45, c’est parti !


Villa Dua Bintang - Munduk - Bali
Dernière vue depuis la terrasse de la Villa Dua Bintang


Nous voyageons cette fois dans un mini-van avec Abra (?), notre chauffeur du jour. Nous croisons quelques singes le long de la route au dessus du Lac Buyan. Les vues sont très belles et pour l’instant le ciel est bien dégagé. Mais on sait que cela peut tourner bien vite.


Région de Munduk - Bali

Pour rejoindre Amed, plutôt que filer jusqu’à destination, nous avons décidé de passer par le Mont Batur. Aussi nous avons convenu avec Abra de prendre les petites routes, ignorant la route principale qui longe la côte Nord, et passons par les villages de Sulangai, Sandakan, Pelaga… Routes étroites et escarpées, vallées luxuriantes, paysages de rizières et de cultures diverses, c’est le Bali préservé, rural, bien loin des routes touristiques.


Mont Batur - Bali

A l’approche de Kintamani, la végétation se densifie encore, les rizières se raréfient et laissent finalement place aux cultures maraîchères. Nous rejoignons la route principale et cette petite ville où nous retrouvons une vue remarquable face au Mont (Gunung) Batur appréciée trop rapidement la première semaine de notre voyage.


Mont Batur - Bali

Un peu plus loin, nous stoppons sur un petit parking face au...


Pura Ulun Danu Batur




Le temple d’Ulun Danu Batur est le second temple le plus important de Bali. Il est dédié à Ida Betari Dewi Ulun Danu, la déesse protectrice du Lac Batur qui est la plus grande réserve d’eau de Bali et alimente une bonne partie des rizières du centre de l’île grâce au savant système d’irrigation.



Pura Ulun Danu Batur - Bali


Le temple était auparavant situé sur la rive nord du lac. Après l’éruption du volcan en 1926, il a été reconstruit ici, sur la crête de la caldeira, face au volcan. 


Avant de pouvoir entrer dans le temple, nous sommes obligé de céder à un attrape touriste bien organisé… Obligés de passer par une galerie où l’on veut absolument nous vendre ou louer des sarongs hors de prix alors qu’en général ils sont prêtés, nous devons ensuite nous acquitter d’un droit d’entrée assez exagéré (45000 IDR/p, soit 6€ pour 2 avec les sarongs).




Pura Ulun Danu Batur - BaliPura Ulun Danu Batur - Bali


Pura Ulun Danu Batur - Bali


Par le majestueux portail principal nous arrivons dans la large cour centrale qui accueille parfois des spectacles de danse. 


Pura Ulun Danu Batur - Bali


Un escalier et une série de trois portails donne l’accès à la troisième cour, la plus sacrée, où s’élèvent de très beaux meru.


Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Pura Ulun Danu Batur - Bali



Sur l’arrière, une petite terrasse quelque peu en travaux offre un panorama sur le lac et le volcan.




Pura Ulun Danu Batur - Bali



Si nous regrettons le prix payé, nous ne regrettons toutefois pas la visite.


Nous quittons le temple et Abra nous arrête un peu plus loin à un ATM où nous pouvons faire le plein de roupies, puis nous quittons la route principale pour nous enfoncer dans la caldeira.


Le Gunung Batur, de long en large




Après quelques hésitations et explications carte à l’appui - la direction que nous voulons prendre est inconnue d’Abra et clairement de la majorité des touristes, nous empruntons une route en assez mauvais état qui contourne le lac par sa rive droite. Nous passons par les villages de Buahan et Abang.
Les vues sur le volcan avec le lac en premier plan, les cultures, les parcs à poissons, sont superbes.




Mont Batur - Bali


Même dans la voiture, nous sommes régulièrement arrêtés par les habitants ou des pseudo-guides qui veulent absolument nous vendre toutes sortes d’excursions en bateau sur le lac ou à pied sur le volcan.




Mont Batur - Bali


Impression de bout du monde lorsque nous arrivons au village Bali Aga de Trunyan. Abra nous attend à l’entrée du village et nous poursuivons à pied.



Trunyan - Lac Batur - Bali



Trunyan - Lac Batur - Bali



Ici une très grande pauvreté se fait sentir, l’état des maisons, la saleté alentour, les regards plus pesants, le dénuement des habitants… Plusieurs nous accostent pour nous vendre la balade en bateau vers le cimetière, apparemment uniquement accessible par les flots, mais nous déclinons. C’est un cimetière particulier où les morts sont laissés à l’air libre, dans des cages en bois. Tradition locale.



Trunyan - Lac Batur - Bali


Trunyan - Lac Batur - Bali


Trunyan - Lac Batur - Bali



Trunyan - Lac Batur - Bali



Nous faisons un tour dans le village au gré des ruelles étroites et en triste état, puis rejoignons Abra et reprenons la route. Nous attaquons le tour du volcan en sens inverse des aiguilles d’une montre. Sur les contreforts du Gunung Batur, la route n’est pas bien meilleure, mais les vues sont de plus en plus spectaculaires.




Mont Batur - Bali


La végétation de moins en moins dense laisse alors la place aux coulées de lave. Les cultures d’ail, d'échalote, de tomate s’étendent sur les parcelles les plus fertiles.
La route est plutôt chaotique, poussiéreuse, nous évoluons au milieu de camions et de pick-ups qui transportent toutes sortes de marchandises. Le mini-van d’Abra fraie son chemin et encaisse les creux et ornières de la voie.


Nous laissons le lac sur la droite et arrivons sur le versant Nord du volcan. Le panorama est très impressionnant. Dominés par le volcan du haut de ses 1720m, nous nous trouvons sur la coulée, entourés de cette roche volcanique noire et poreuse. Des petits promontoires sont aménagés par ci-par là le long de la route, mais à part nous il n’y a personne.


Mont Batur - Bali



Mont Batur - Bali


La route s’élève ensuite en pente très raide et nous offre cette fois-ci une magnifique vue d’ensemble...




Mont Batur - Bali


Abra est très gentil et patient, il n’hésite pas à s’arrêter en bord de route pour les pauses photos. C’est un sacré détour que nous lui faisons faire. La route est longue et difficile, mais elle vaut la peine d’être parcourue. Arrivés vers 12h15 sur les rives du Lac, nous quittons le volcan vers 15h30.




Mont Batur - Bali


Nous regagnons la route principale aux abords de Kintamani, nous la suivons vers le nord avant de la quitter quelques kilomètres plus loin, après le village de Bantang, en direction de la mer.


Ça tournicote pas mal, nous traversons plusieurs villages et hameaux typiques, puis nous suivons vers l’est la route qui suit la plaine côtière au niveau de Tejakula (16h20).

Le paysage est agréable même si cette route est assez empruntée. Nous retrouvons ici une ambiance assez proche de celle de Pemuteran. A droite les cultures et les montagnes, à gauche la mer et les cocotiers qui balancent leur chevelure au gré du vent.


Le Gunung Agung, de loin




Et justement sur notre droite, comme sorti des nuages, le Gunung Agung nous apparaît, massif, imposant. Abra est aussi heureux que nous de voir cette belle montagne et nous propose une pause photo. Le volcan Agung, c’est LA montagne sacrée des Balinais, qui toise l’île du haut de ses 3000 et quelques mètres. Bien contents de la voir enfin !


Gunung Agung - Bali



Arrivée à Amed, Solaluna Homestay




Solaluna Homestay - Amed - BaliAprès cette longue journée de route nous arrivons à Amed à “Solaluna Beach Homestay” vers 17h15, au centre de la partie historique d’Amed le long d’une route étroite bordée de warungs et guesthouses. Le coin est vraiment très sympa, animé mais pas trop, ambiance de village où les voyageurs se mêlent à la population locale.
Nous réglons Abra pour la journée de conduite (on rallonge la course de 50 000 IDR compte-tenu du large détour réalisé) et rejoignons notre petit pavillon accueillis plus que chaleureusement par Gede, le proprio, adorable et tout sourire.


Solaluna Homestay - Amed - Bali

Coup de coeur pour cette guesthouse à l’ambiance super familiale, dont l’emplacement est parfait. Notre chambre est spacieuse et très claire, la propreté est exemplaire. La salle de bain est aussi propre que vaste, partiellement ouverte grâce à un puit de lumière au-dessus de la douche. Une jolie terrasse s’ouvre sur un petit jardin très bien entretenu, face à la mer.




Solaluna Homestay - Amed - Bali


Gede nous donne quelques explications sur les lieux dans un excellent anglais et nous renseigne sur la traversée pour les îles Gili. Il va s’occuper de nos réservations et nous négocions également auprès de lui la location d’un scooter pour les deux prochains jours. 





Plage d’Amed : coucher de soleil sublime sur le Gunung Agung




Cela fait nous rejoignons la plage devant la guesthouse. C’est une plage de sable noir très belle et étendue, qui prend des teintes incroyables au coucher de soleil. Nous faisons une balade tranquille au bord de l’eau au milieu des bateaux de pêche bicolores qui contrastent avec ce sable d’origine volcanique. 


Amed - Bali


Amed - Bali


Amed et Gunung Agung - Bali


Amed - Bali


Amed - Bali


En toile de fond, le Mont Agung est magnifié par les couleurs flamboyantes de cette fin de journée. Tandis que le ciel se teinte de pourpre, des enfants jouent sur la plage, dans l’eau, des gens se baladent, des familles sont réunies dans les habitations posées justes là, sous les arbres, au bord de l’eau. Un lieu vraiment magnifique, simple et authentique, très détendu.


Amed et Gunung Agung - Bali


Amed - Bali


Amed et Gunung Agung - Bali


Amed - Bali


Amed - Bali



Et quel coucher de soleil…


Amed et Gunung Agung - Bali


Amed - Bali



Nous décidons d’aller manger dans un petit warung situé à quelques dizaines de mètres de la guesthouse, le warung Olé (au passage, ne pas hésiter à prendre les lampes de poche. Les ruelles d’Amed ne sont pas éclairées alors qu’il fait nuit noire).

Le cadre du warung est sympa, ambiance un peu backpackers, l’accueil est souriant mais… Quelle attente… !! Le Nasi goreng le plus long de notre vie… Alors c’est certain, c’est pas cher (165 000 IDR soit 11€ pour deux, boissons et desserts compris) et c’est bon, mais l’attente nous a quelque peu gâché le repas… 2h30 avant de pouvoir quitter le resto… Quelques tables autour de nous semblent avoir subi le même sort… 

Bref nous regagnons rapidement la guesthouse. Douche, et dodo !
Ainsi s’achève notre première soirée sur Amed, un coin tranquille que nous aimons déjà beaucoup.

Revenir à la feuille de route ou aller au jour suivant

Amed et Gunung Agung - Bali



Aucun commentaire: