Cyclades - jour 10 : Donoussa - côte Sud


Samedi 20 août


  • Traversée Amorgos - Donoussa avec l’Express Skopelitis 
  • Arrivée à Donoussa, accueil et petit déjeuner à Iliovasilema studios
  • Balade au départ de Stavros : 
    • Kendros
    • Mersini, déjeuner à Tsi-Tsi Taverna (coup de cœur)
    • Fikio
    • Plage de Livadi (coup de cœur)
  • Retour en bateau sur le “Donoussa Marissa II”
  • Dîner à IIiovasilema


Stavros-Donoussa-Cyclades-Grece




Lever de bonne heure et  petit déjeuner rapide sur notre terrasse d'où nous profitons de ce dernier regard posé sur la baie d'Aegiali. Nos affaires sont rapidement bouclées et ayant accompli les formalités de départ la veille auprès de Théodoros nous quittons Pano Gitonia pour le port à quelques minutes en voiture. Voiture que nous laissons, clé dans la boite à gants, sur le parking proche du centre d'Aegiali, le tout arrangé avec FM Car rental notre agence de location. Simplicité appréciable, confiance mutuelle.


Traversée Amorgos - Donoussa avec l'Express Skopelitis


Le "petit" Express Skopelitis arrive bien à l'heure depuis Katapola, et repart de la même manière vers 7h. Nous avons volontairement choisi cette traversée tranquille avec LA compagnie mythique de cette région des Cyclades. L'Express Skopelitis est un bateau a taille humaine, où l'on voyage la tête dans le vent, plus proche des embruns, la traversée s'apparentant plus à une jolie balade qu'à une traversée utilitaire (compter 25€ à 4, réservation faite à l'avance par Internet auprès de l'agence Zas travel située sur Naxos).

















La traversée est superbe : nous partons alors que le soleil joue avec les nuages du matin dans la baie d'Aegiali, et ce lever prend encore une autre dimension lors que nous passons au large du Cap Koutsoghianni, où la mer prend des teintes d'encre sous les rayons dorés. Magique...






















Lorsque nous quittons des yeux Amorgos en arrière, Donoussa s'offre à nous, confetti montagneux aride de 14km² culminant à 535m (tout de même) à l'est de Naxos, perle confidentielle de l'archipel des petites Cyclades, dont j'aurais pu (dû ?) ne pas parler tant l'on aimerait qu'elle le reste...



















Arrivée à Donoussa - installation


Après une heure et demie de traversée nous débarquons à Stavros, le port et "ville" principale. Attention ici pas de scooters, pas de location de vélo, tout se fait à pied. Les quelques véhicules sont la propriété des habitants. Une unique et précieuse ligne de bus parcourt la seule route de l'île qui longe la côte dans le sens antihoraire, sans toutefois en faire le tour complet.
















Nous sommes accueillis par notre logeur venu nous chercher en van, pratique pour nos bagages.
Nous arrivons à Iliovasilema studios et nous installons dans nos petits appartements, agréables et confortables (voir notre avis ici). Sans perdre de temps nous partons déjeuner dans la vaste terrasse qui sert de restaurant.








Déjeuner moyen mais on s'en contente. L'objectif est de partir rapidement à la découverte de l'île, nous ne disposons que de peu de temps ici, hélas, à cause des contraintes de trajet en ferry. Mais 2 jours pleins devraient nous en donner un bon aperçu, et cette traversée matinale était aussi stratégique, nous permettant une première journée complète de balade.


Balade au départ de Stavros


Nos sacs à dos équipés, nous quittons Iliovasilema Studios vers 9h30. D'emblée nous profitons du joli point de vue sur le port, parfait stéréotype du charme cycladique, harmonieux au possible, lové dans sa douillette baie, je suis certain qu'il a déjà fait l'objet de couvertures de catalogues de tourisme en Grèce... Tout y est : eau claire, plage de sable blond, tamaris, bougainvillées, église au dôme bleu, maisons-cubes blancs, arrière-plan doucement montagneux....















Baie de Kendros


Bref nous prenons de la hauteur en suivant le sentier qui longe la mer vers l'est en direction de Kendros, une grande plage de sable blanc, large baie où sont installés quelques campeurs (seul camping de l'île, rustique et hors du temps). Nous longeons la plage et le sentier remonte de plus belle, offrant de très beaux panoramas...






















Au fil de la balade, de superbes criques présentent leurs eaux azur...


































Mersini et Tsi-Tsi Taverna


Nous passons les quelques maisons de Messaria. La plage de Livadi est en contre-bas, nous la rejoindrons plus tard.













Pour l'heure nous nous dirigeons progressivement vers Mersini, village perdu sur les hauteurs, que nous atteignons après 2h de marche très tranquille ponctuée de nombreuses pauses photos.
Ce coin est tellement authentique...




























Nous avions repéré la taverne Tsi Tsi que nous trouvons sans problème compte-tenu de la superficie du village. Le décor est soigné et la vue... quelle vue !!! L'emplacement est superbe, la taverne agréable, on y mange bien, l'accueil est sympa, la bière bien fraîche, on adore...


























On garde précieusement les horaires de bus, au cas où, et on vous les partage... au cas où !







Baie de Fikio


Nous quittons Mersini maintenant en descente en direction de la baie de Fikio, pour rejoindre tout d'abord une charmante source cachée sous un large et opportun platane. C'est que ça chauffe fort en ce milieu de journée.























La baie de Fikio, très découpée, parait déjà paradisiaque, avec ses mini falaises et son eau turquoise.












Baie de Livadi


Au-delà du petit cap, nous arrivons vers 13h30 en surplomb de la plage de Livadi, large, étincelante, un vrai petit paradis de sable fin et d'eau turquoise, peuplée juste ce qu'il faut.













Sans nous faire prier nous passons rapidement en mode "farniente", d'autant que notre départ aux aurores a laissé quelques traces. Baignade, lecture, repos, et ainsi de suite...
Un petit bateau fait régulièrement la navette vers Stavros, aussi nous retenons l'horaire de dernier départ et laissons filer ainsi l'après-midi.












Retour par la mer


Vers 19h, gorgés de soleil, nous quittons Livadi sur le Donoussa Marissa II (9€ au lieu de 12€ pour 4), pour rejoindre Stavros en une trentaine de minutes à la lumière du soleil couchant. Comme toujours en fin de journée, ça secoue un peu mais c'est tellement agréable... A cette heure nous sommes seuls sur le bateau...

























Nous ne tergiversons pas ce soir : nous dînons à Iliovasilema, dont la grande terrasse semble accueillir la quasi totalité de l'île, dans une ambiance familiale très animée. Le repas est correct, surtout peu cher, aussi on valide le côté pratique même si culinairement on peut mieux faire.

Nous gagnons nos studios sans tarder, et tombons rapidement dans les bras de Morphée après cette longue et magnifique journée. Donoussa, comme Amorgos, nous aura séduit au premier regard.




Aucun commentaire: