Cyclades - jour 9 : Amorgos - Katapola - Maltezi - on se détend !


Vendredi 19 août


  • Baie de Katapola
  • Agios Panteleimon et plage de Maltezi (coups de cœur)
  • Pause à Pano Gitonia
  • Shopping à Aegiali - boutique To Amorgion
  • Tholaria : apéro au café Kali Kardia et dîner en musique au restaurant To Panorama (coup de cœur)



Agios Panteleimon-Katapola-bay-Amorgos



Changement d'ambiance pour cette nouvelle journée. Après les deux derniers jours de balade, on lève un peu le pied, on prend notre temps. Nous roulons tranquillement jusqu'à Katapola avec l'objectif de découvrir le nord de la baie, et notamment Maltezi, une jolie baie située près d'une charmante église.


Au nord de Katapola - Agios Panteleimon


Pour l'atteindre, il faut longer la mer par la droite en arrivant à Katapola, puis aller presque jusqu'au bout de la route en passant le charmant quartier Ksylokeratihi. Nous passons près d'une première jolie chapelle et son cimetière dominant la mer et poursuivons à pied par un sentier facile.


















Agios Panteleimon


Le paysage est magnifique. Le dénivelé en pente douce permet à la mer de prendre toutes les teintes de bleu. Nous passons une première plage assez étroite bordée d'un petit muret, et gagnons la charmante chapelle Agios Panteleimon, pour un décor de carte postale. La lumière est extraordinaire ! Très belles criques rocheuses.






























Maltezi


Après la chapelle nous longeons une seconde plage assez sauvage. Le sentier s'élève pour passer un petit cap, puis nous avons Maltezi en vue, une très belle plage de sable blond.
























La mer est chaude et claire, il y a un peu de monde mais cela reste très raisonnable. Nous restons un bon moment à nous reposer les pieds dans l'eau. Jeux de plage, baignade, lecture, rêverie... Très agréable, on profite !







Vers 15h nous revenons sur nos pas et regagnons Ano Potamos et Pano Gitonia pour prendre nos douches, avant de repartir pour Aegiali pour quelques courses, shopping souvenirs. Nous découvrons une boutique de produits locaux très sympa, To Amorgion, tenue par une gentille dame qui nous fait goûter toutes les spécialités de l'île. On ne peut plus l'arrêter ! Rakomelo, confitures, câpres, loukoums... on fait le plein de gourmandises à consommer ou à ramener, à prix raisonnables. Très bien !
Petit tour dans le village (nous passons à FM car rental pour arranger la restitution de la voiture le lendemain matin tôt) puis vers 19h nous montons à Tholaria où notre table de ce soir est réservée.




Ruelle d'Aegiali







Aegiali


Tholaria


Nous nous baladons à nouveau avec plaisir dans ce charmant village, très authentique, magnifié par cette belle lumière dorée de fin de journée. Les ruelles sont décorées de fleurs peintes à la chaux, c'est vraiment très mignon. Nous grimpons tout en haut du village (jolie vue)...










































.... puis revenons sur la placette principale où nous nous arrêtons pour l'apéro au café Kali Kardia.







Si l'extérieur est agréable, avec ces tables et chaises d'un autre temps un peu de guingois, l'intérieur est tout à fait insolite. Un vrai bric-à-brac, sorte de cabinet de curiosités grec où une mamie sans âge s'affaire en triant des "favas". La pudeur m'impose de lui épargner la photo, mais le lieu est terriblement photogénique. Vraiment un coin super sympa.














Fava d'Amorgos


To Panorama


Vers 20h30 nous gagnons le très couru restaurant To Panorama (bien réserver à l'avance), déjà bien rempli mais notre table nous y attend comme convenu. Le restaurant est authentique, assez grand, et la bonne cuisine maison en a fait la réputation.
Mais le "clou" de la soirée est l'animation musicale qui y règne les mois d'été. Le patron, un papy moustachu et jovial, met l'ambiance accompagné de deux musiciens plutôt doués. Nous profitons donc d'un dîner tout en musique : nous savourons les spécialités locales (Tsatsiki, Fava, Chèvre rôtie, Patatato, porc au citron) arrosées d'un vin blanc de la maison bien frais (56€ pour 4, c'est le prix moyen de nos dîners du voyage), tandis que l'ambiance monte.







Patatato-Amorgos-To-Panorama
Patatato


On tape des mains en cadence, certains dansent, c'est un peu touristique mais très simple et franchement bon enfant. Les musiciens et le patron font partie d'un ensemble de musique traditionnelle qui anime les diverses célébrations et fêtes religieuses d'Amorgos. On voit qu'ils aiment ça !











Vraiment une très bonne soirée, qui clot à merveille notre séjour sur Amorgos. Cette île est vraiment un grand coup de cœur qui aurait bien mérité un séjour plus long. Nous y reviendrons !
En rentrant nous bouclons nos affaires, demain nous nous levons tôt, notre bateau pour Donoussa quitte Aegiali à 7h pour de nouvelles aventures...









2 commentaires:

Jean Florette a dit…

Bonsoir Fab ;-)

Tous d'abord, je vous répond avec un peu de retard, puisque je rentre de Lisbonne et je me suis largement inspiré de votre voyage. je ne suis resté que 4 nuits donc j'ai sacrifié Sintra avec regret car j'adore prendre le temps. Les souvenirs de cette escapade m'a comblé de plaisir.

Merci de m'avoir sollicité pour donner mon avis, sur votre super reportage et sur mon île. C'est vrai je la connais presque comme ma poche et que j'y retourne pour une dixième fois. Pour fêter mes 30 ans de mon premier voyage en Grèce et je pense que ce n'est qu'un prétexte.

Cinq jours à Amorgos ce n'est rien et vous avez très bien su la décrire et donner une atmosphère à travers vos superbes commentaire et vos belles photos. je l’avoue en 5 jours vous avez énormément sillonné " randonnée, plages, sites, gastronomies etc ...et vous avez visé juste sur vos sujets. Je trouve que vous avez résumé 5 de mes voyages. Heureusement vous n'avez pas tous montré. "Secrets": Plages, restaurants, sites archéologiques, villages, fêtes, faunes, flores, musiques, plongées, randonnées, traditions, etc..

Car Amorgos à une Histoire très ancienne et très riche:
Civilisation Cycladique, Minoenne, Mycénienne, Hellénistique, Byzantine, Franque, Turque.
Cette Histoire commence au environ du 3 millénaires AV j-C.

Actuellement des recherches archéologique sur l’îlot voisin de Keros risque de remettre en cause le savoir de la civilisation Grecques.

Je ramène toujours de mon voyage du Thym, de la Sauge et de l'origan Sauvage. La faune et la flore sont encore préservé grâce à la municipalité et de certains habitants qui résiste au pouvoir de l'argent. Certains Habitants parlent un dialecte qui remonte à Homère. Car l'île à de la chance, elle n'a pas d'aéroport et Aghiali et Katapola on été relié "route goudronnée en 1996" Je ne vais pas réléver tous les secrets de mon paradis et je ne montre pas tous, pour la protéger " Instagram" Exemple la tortue vu et revu cette été à Limanaki qui à été harponnée par une flèche sous marine en septembre.

J'y vais cette été, pour la savourer car elle est exquise : 17 nuits 18 jours avec un programme pour l'explorer encore.
Continuer mon stage de plongée
La randonnée que vous avez fait Théologos et Stavros. Savez vous ou se Trouve la clef du Monastère ? :-p : " Déjà fait deux fois mais je vais continuer sur son point culminant Chorafakia-pano mantra-Machos-langada.Jamais fait ??. Très difficile mais j'en ai fait d'autre comme Méghali Vlychadha, Halara et Psalidha etc..qui ne sont pas dans Cyclaben.
Faire des randonnées aquatiques voir .... Tester encore quelques restos, boire avec modération le rakomelo chaud et mon Spimeni Raki.

Bravo et encore merci pour ce beau reportage.

J'attend aussi avec impatience votre reportage sur Donousa, mon île avec ces plages Caraïbes, visité deux fois.

Pour une journée prévu cette été départ à 6H du matin sur le mythique Sklopélitis.

Iakovos un Amoureux des îles de la mer Égée et du Péloponnèse.

"Tant de mains pour changer le monde et si peu de regards pour le contempler"
julien Gracq

Amicalement Jacques

Fab a dit…

Cher Jacques, Iakovos,

Je vous ai lu attentivement, et avec un immense plaisir.
Votre passion, plus que palpable, m'a vraiment ému !
Quand vous parlez de thym, d'origan, de sauge, j'ai l’impression d'y être et de fouler les sentiers grillés par le soleil au dessus de Moni Agios Theologos. Nous n'avons pas eu à chercher la clé du monastère, il nous a été ouvert ! (en revanche la clé pour monter sur le rocher de Hora, on l'a trouvée !).

10 ans de voyage à Amorgos... en effet elle ne doit pas avoir encore beaucoup de secrets pour vous ! Je suis content que vous ayez pu retrouver ce "quelque chose" que vous aimez en cette île, malgré ces cinq jours de court séjour ainsi résumés. Je me dis que l'on a su l'aborder, que l'on est pas passés "à côté", bien que pour en approcher toutes les facettes que vous décrivez (historique notamment), c'est un autre genre de voyage qu'il faut réaliser.
Je sais dores et déjà que nous y retournerons, j'aimerais coupler avec Anafi, et puis il "faudra" que nous passions à Santorin un jour ou l'autre...

J'ai peur de ne pouvoir faire la randonnée des moulins de Machos, ou d'autres sur les hauteurs de l'île, j'ai un fort vertige qui me met rapidement en panique dans certaines situations, lorsque les passages sont étroits et abrupts (voir notre passage vers Stavros).

Quelle tristesse cet histoire de tortue... vous avez raison, à vouloir trop montrer/partager, on en vient à dévoyer certains destinations et à révéler des secrets bien gardés. Mon blog est encore modeste, n'a aucune prétention commerciale (contrairement à beaucoup qui se font financer leurs voyages ou les entretiennent comme l'antichambre d'une structure commerciale). Je partage donc à une échelle encore relativement modeste, mais je sais qu'il faut être vigilant, le pouvoir d'influence des bloggers n'est pas négligeable.

Les articles sur Donoussa seront tous deux parus le 5 mai. Nous y avons passé 2 jours complets, et fait de très belles balades. On a adoré Donoussa également !

Je pense/j'espère que nous aurons l'occasion d'échanger d'ici là, mais je vous souhaite par avance un très beau nouveau séjour sur Amorgos, et de finaliser avec réussite votre stage de plongée !

Au plaisir de vous lire, nous pouvez continuer en privé si vous le souhaitez (dans ce cas utilisez le formulaire de contact pour me communiquer votre email, sinon via Facebook)
A très bientôt
Fabrice

PS : Super pour Lisbonne, et dommage pour Sintra ! Mais en 4 jours vous avez eu raison de vous abstenir, vous y retournerez, Lisbonne est très accessible :)