Philippines - jour 0 et jour 1 : Un long voyage jusque dans les montagnes de Luçon


Jour 0 : Un long voyage

Samedi 10 mars 

Les sacs à dos sont bouclés avec impatience, et nous quittons Avignon ce 10 mars vers 13h30 pour un grand périple à travers la planète.
Les étapes s’enchaînent.
2 heures de route jusqu’à Lyon-Saint Exupery (réserver le parking en P5 bien à l’avance pour bénéficier des meilleurs prix, c’est super pratique) 
Départ de notre vol pour Istanbul à 17h50 sans retard avec Turkish Airlines (bon rapport qualité prix, même si on est un peu serrés sur le tronçon Lyon-Istanbul)
3h30 d’escale à Istanbul (de 23h05 à 2h35)
Un peu plus 10h de vol vers Manille, la capitale des Philippines avec la même compagnie, vol confortable, nous en profitons pour bien dormir. Nous arrivons parfaitement à l’heure à Manille vers 18h40, accusant désormais 7 heures de décalage horaire avec la France (écart qui se réduira à 6h fin mars lors du passage à l'heure d'été en France).







Jour 1 : Manille, en transition

Dimanche 11 mars

Arrivée à Manille


L’aéroport de Manille serait un joyeux bazar, selon les témoignages recueillis. Sûrement l’effet “dimanche soir” (peu de vols ?), mais le passage à l’immigration se fait relativement rapidement, alors que juste après nos bagages sont déjà disponibles sur le tapis de récupération.
Avant de quitter l’aéroport nous faisons du change. Les taux ne seraient pas particulièrement désavantageux à l’aéroport, et de toute façon nous avons besoin de cash immédiatement et pour les prochains jours.
Nous repérons rapidement les taxis jaunes “officiels” en file indienne à gauche de la sortie, réputés plus fiables mais aussi plus chers que les taxis blancs. Ce n’est toutefois pas le moment de jouer les aventuriers, notre première étapes n’est pas terminée. En effet nous devons rejoindre sans tarder le terminal de bus de la compagnie Coda Lines car nous avons nos billets en poche pour un départ à 22h (réservation préalable, directement sur le site de la compagnie) en direction des montagnes du nord de l'île.
Notre chauffeur est sympa et attentionné, on échange quelques mots et lorsque nous passons près de de l’un des quartiers du “financial center” dont les avenues sont bordées de hauts buildings illuminés il explique qu’il est né dans une petite maison dans ce quartier mais que les habitants ont été poussés hors de la ville pour libérer la place… Locataire à Manille la semaine pour son job de taxi, il vit désormais à deux heures de route dans un petit village en campagne avec ses trois enfants.
“Vous connaissez la Thaïlande et Bangkok ? Parce que les gens me disent que Manille c’est un peu comme Bangkok, maintenant”.

Finalement avec très peu de trafic (notre chauffeur confirme que le dimanche soir c’est beaucoup plus calme) nous arrivons au terminal de la compagnie Codalines après seulement 45min de route (taxi 840PHP  - prononcer "pesos philippins" - soit 13€).

Le bus de 21h est même encore là. Je fais un peu le forcing mais impossible de monter, il paraît bien “full”. Tant pis nous patientons une heure, que nous mettons à profit pour acheter quelques bouteilles d’eau pour notre trajet nocturne, puis allons manger un morceau dans un sorte fastfood, Mang Inasal, très fréquenté (c'est une petite chaîne à Manille), qui sert de la nourriture philippine pas chère juste à côté de la station de bus. Pour l’équivalent de 3€ nous avons droit à deux verres de coca et deux copieux plats de porc et sardines sautées avec une portion de riz chacun.



Mang Inasal-Manille-Philippines



Un peu avant 22h nous rejoignons le bus qui part immédiatement, avec même un peu d’avance.
Et on a presque le bus pour nous tous seuls, ce qui nous permet de prendre nos aises.
Moins confortable que les bus malaisiens ou JJ express en Birmanie, mais c’est très bien pour l’équivalent de 9€/personne, et le bus est en parfait état.


Bus de nuit en direction de Banaue


La route qui relie Manille à Banaue n’est pas bien longue “sur le papier”. Seulement 350km.
Mais si la première moitié du trajet et notamment la sortie de Manille  (à noter les alignements de Burger King - Starbucks - Mc Do…) se fait sur de larges avenues et grandes (auto-)routes parfaitement entretenues , il en est tout autre chose à l’approche de la zone montagneuse du centre de Luçon, cette grande île des Philippines.

Instant géo : Avec des 7107 îles, les Philippines comptent presque deux fois plus d’habitants qu’en France pour une superficie quasiment deux fois inférieure. Luçon, c'est LA grande île des Philippines, située au nord de l’archipel, en concurrence avec Mindanao, située tout au sud. Le petit archipel des Batanes tout au nord de Luçon fait face à Taiwan et à la Chine dont les côtes sont respectivement situées à 200 et 600 km.

120km et deux heures de route après avoir quitté Manille, nous bifurquons donc vers la droite aux environs de Victoria (repérage grâce à maps.me, que nous conseillons toujours vivement) et attaquons progressivement la montagne. Le trajet se passe sans histoire, il fait nuit noire, nous dormons, somnolons par alternance. Déjà plus de 27 heures que nous avons quitté Avignon...



Notre bus au départ de Manila (Manille)





2 commentaires:

Anne-Marie Mercuri a dit…

Déjà.....l'Aventure!!!

Fab a dit…

Très modeste pour l'instant, mais ça commence vraiment le lendemain !