Cambodge - jour 4 : Autour du Tonlé Sap - plongée au coeur de la vie cambodgienne

Jour 4 : Autour du Tonlé Sap - plongée au coeur de la vie cambodgienne

Dimanche 8 mars 2015



  • Siem Reap : Marché de Phsar Leu**
  • Kompong Khleang, village sur pilotis et village flottant**
  • Siem Reap : Wat Po Banteaychey*
  • Campagne cambodgienne*
  • Village et rizières au pied de Phnom Krom***
  • Siem Reap : route 60*





Enfants - Cambodge


C’est une journée bien différente qui nous attend ce jour, éminemment plus émotionnelle que les précédentes. Si on adore les vieilles pierres des temples et leur végétation incroyable, nous aimons tant nous plonger au coeur de la vie locale, découvrir l’ailleurs, les habitants, les marchés locaux…
Nous avons souhaité nous laisser porter dans le déroulement de cette journée, alors nous avons fait appel à Christophe, un expat qui a refait sa vie ici depuis plusieurs années et qui a monté sa petite affaire (http://www.siemreapautrement.com/). Il sillonne la campagne de Siem Reap pour découvrir des coins typiques de la campagne cambodgienne et y amène ses clients. Pas forcément donné, mais ça vaut le coup pour une première approche. Christophe connaît bien le coin, parle le cambodgien, et fait vivre cette journée sous la forme d’une balade en toute simplicité.
La fin de journée reste le temps fort de notre séjour, voire l’un des temps forts de tous nos voyages.
Et cette journée rassemble certainement un bonne partie des plus beaux clichés de notre quinzaine.

Christophe vient nous chercher un peu avant 7h à la guesthouse où nous prenons un petit déjeuner léger.
Autour d’un café, accompagnés de Patrick nous faisons connaissance puis rejoignons notre chauffeur pour un départ en voiture.

Phsar Leu - Siem Reap


Notre première étape est le marché de Phsar Leu, le plus grand marché de Siem Reap, mais aussi le plus populaire et le plus typique, quasi exclusivement fréquenté par la population locale.
Rien de tel pour une immersion telle qu’on les aime.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Il y a un monde fou, des scooters partout, des marchandises dans tous les sens.
C’est sombre, poussiéreux et humide à la fois, odorant, coloré, encombré, et tellement vivant.
Les étals bordent d’étroites ruelles qui ressemblent plutôt à des chemins de terre, parfois rendus boueux par l’écoulement de l’eau nécessaire au nettoyage des plans de travail et outils de découpe.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Christophe nous donne des explications sur ce que l’on voit, et s’arrête régulièrement pour acheter et nous faire déguster des spécialités locales.
Les 5 sens sont en éveil.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Le spectacle de ces femmes qui travaillent, qui tranchent, hachent, broient… et sourient.
Cette jeune fille qui vend des larves de fourmis simplement équipée d’une glacière (en même temps je ne vois pas ce qu'il faudrait de plus).
Cet amoncellement de nourriture dont la réelle fraîcheur ne nous laisse aucun doute. Tellement loin de nos standards.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge



Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Ces seaux et ses caisses emplis de poissons chats du Tonlé Sap ou d’anguilles, frétillant et attendant une mort certaine.
Ici des noix de bétel “prêtes à mâcher”.
Là des larves de… je ne sais plus (Christophe, si tu passes par là...).
Des têtes de cochons, de la viande en suspension, des desserts bizarres.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - CambodgeMarche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge

Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge




Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


De l'or, des vêtements, de la quincaillerie en tout genre.
Et là un stand de boulanger, car les français ont amené avec eux leurs traditions culinaires, dont certaines ont été assimilées par les cambodgiens.


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Marche de Phsar Leu - Siem Reap - Cambodge


Nous pourrions y passer des heures, à observer ce fourmillement de vies, mais ce n’est que le début de la journée et nous avons un peu de route avant d'atteindre notre prochaine étape.
Nous rejoignons notre chauffeur et partons vers le sud-est, pour une cinquantaine de kilomètres et un peu plus d’une heure de route.
La campagne change à l’approche du lac, se fait plus rurale, agricole.
Christophe nous réserve quelques pauses avant d’atteindre le bord du lac.
Ici pour observer d’immenses bâches étalées le long de la route, sur lesquelles le riz est mis à sécher.




Route Cambodgienne


Cambodge


Là simplement pour nous laisser marcher librement dans un petit village où l’on perçoit très nettement la grande pauvreté des habitants. Habitations précaires, dénuement des équipements, enfants ou vieillards en guenilles…


Cambodge


Cambodge


Cambodge


Cambodge


Cambodge


Cambodge


Christophe nous explique qu’en saison humide, ces habitations sont à fleur d’eau et que la route sur laquelle nous sommes est une digue. En période de crue le Tonlé Sap, plus grande réserve d’eau douce d’Asie du Sud-est, multiplie par 70 sa “contenance” et par 6 sa profondeur.


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Cambodge


Cambodge


Les paysans se transforment alors en pêcheurs ou s’adonnent à diverses formes d’artisanat.
Ainsi comme le long du Nil, toute la vie autour du Tonlé Sap est rythmée par sa crue annuelle, qui modèle les paysages autant que la vie des habitants.
Cette illustration fournie par wikipédia le montre très clairement (en bleu foncé le Tonlé Sap en saison sêche - nous y sommes - en plus clair les plaines inondées en saison humide).




Kompong Khleang


A l’approche du lac, les cours d’eau s’élargissent. Nous arrivons au village flottant de Kompong Khleang, en “bordure” de lac. 


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


En réalité nous sommes encore à quelques kilomètres du lac lui-même qui est très retiré compte-tenu de la saison. L’intérêt de ce village, et la raison pour laquelle nous avons choisi celui-ci plutôt qu’un autre, est son éloignement par rapport à Siem Reap qui le préserve des afflux de touristes au bénéfice d’une grande authenticité.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Christophe nous propose une balade dans le village. Ce qui frappe dans un premier temps, c’est la hauteur des structures en bois supportant les habitations, qui laissent imaginer l’importance de la montée des eaux. Les chemins paraissent sans vie, mais en réalité les habitants sont dans leurs maisons, se reposent à l’ombre ou bien travaillent à l’abri d’ateliers de fortune.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Christophe, habitué des lieux et visiblement connu des habitants, échange avec eux quelques mots sympa' et obtient de grands sourires en retour.
Et les enfants.
Pleins de vie, curieux, ils nous abordent avec chaleur et douceur, cherchent notre contact, tendent les bras comme pour nous prouver que la tendresse est universelle. Sans rien attendre en retour autre que notre propre chaleur et nos sourires émus.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Tout cela se fait dans une grande simplicité, jamais nous ne nous ressentons “voyeurs” de cette pauvreté et de cette vie-là. Car ici, eux nous regardent aussi. La majeure partie d’entre eux n’auront peut-être jamais d’autre “ailleurs” que ce contact furtif avec le “reste de la planète”.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge



Témoins de l’activité rurale liée à la proximité du lac, de nombreuses nasses et de larges filets sont stockés sous les habitations. Ici le poisson est mis à sécher, là il est stocké dans les fumoirs où l’on voit que la productivité est loin d’être optimale à cette saison.
Les maisons sont très colorées, c’est très beau. En tout cas pour nos yeux.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Vers 11h nous gagnons la rivière que nous allons emprunter pour rejoindre la partie “flottante” du village. Quelques dizaines de familles vivent à l’année sur le lac (en saison humide, beaucoup plus), essentiellement des populations immigrées vietnamiennes.
Pour cette nouvelle balade nous montons sur un petit bateau en bois “conduit” par deux jeunes garçons.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Nous découvrons alors le village sous un autre angle. Les constructions paraissent encore plus impressionnantes. Les habitants s’affairent dans les potagers ou relèvent leurs filets. Le travail se fait en famille, toutes générations confondues.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Les embarcations colorées contrastent avec les eaux boueuses de la rivière.
Des barques de tailles différentes, mais jamais très grandes ni en très bon état, nous montrent que certains habitants, sûrement les plus pauvres d’entre eux, y vivent à l’année.


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


Kompong Khleang - Cambodge


La rivière s’élargit progressivement devenant un estuaire, les maisons et les fermes sont alors moins surélevées. Nous croisons régulièrement d’autres barques - aucun touriste - qui pétaradent et font gicler de grandes gerbes d’eau boueuse.




Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge



Tonle Sap - Cambodge
Eh oui, c'est de la glace !!


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge



Tonle Sap-Cambodge
Pensif ou contemplatif ... - Sur le Tonlé Sap

Nous parvenons à l’embouchure, et notre pilote met les gaz jusqu’à gagner les premières maisons flottantes. A cette heure-ci c’est assez calme, nous restons relativement éloignés des habitations pour respecter l’intimité des habitants et glissons doucement au fil de l’eau pour limiter les nuisances sonores de notre moteur.


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Les couleurs sont magnifiques malgré le ciel blanchâtre, et l’atmosphère est très paisible.
La petite école bleue et quelques échoppes nous montrent que le village est autonome, même si les allers retours avec la terre ferme sont quotidiens pour garantir l’approvisionnement.


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge



Nous regagnons petit à petit notre point de départ, croisant au retour quelques jolies scènes de vie.


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Tonle Sap - Cambodge


Kompong Khleang - Tonle Sap - Cambodge


Kompong Khleang - Tonle Sap - Cambodge



Près de 13h.
A l’entrée du village, Christophe et notre chauffeur nous arrêtent à une petite échoppe, plus que modeste, qui fait office de “restaurant”. Une table, quelques chaises en plastique, télé en fond sonore, nous mangeons une assiette de pâtes sautées au poulet accompagnées de bière/coca, et en guise de dessert terminons par quelques pâtisseries locales achetées par Christophe au marché. Simple, modeste, rafraîchissant.
Juste au dessus, un élevage de crocodiles destinés à être transformés en sac à main !


Kompong Khleang - Cambodge






Nous reprenons la route en direction de Siem Reap, profitant au passage de quelques beaux points de vue. Champ de lotus, rizières bien vertes (briqueterie en arrière-plan) et une cabane minuscule entourée de riz en plein séchage, dont la blondeur est rehaussée par un superbe bougainvillier.


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge


Autour de Siem Reap - Cambodge



A l'arrivée, Christophe et son chauffeur nous déposent à notre guesthouse pour une heure de repos. Nous en profitons pour prendre une bonne douche et boire un thé glacé préparé par Patrick.

Wat Po Banteaychey - Siem Reap


Vers 15h30 nous partons pour la suite de la journée, cette fois en tuk-tuk car nous allons moins loin. Au sud de la ville, en longeant la Siem Reap river, nous parvenons à la pagode Po Banteaychey. Christophe nous fait faire le tour de cet ensemble hors des sentiers touristiques.


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Ambiance très zen, architecture traditionnelle et fresques très colorées racontant la vie de Bouddha.
Sur l’arrière nous découvrons un petit cimetière.
Christophe nous explique que les morts sont incinérés à la pagode au terme de “grandes” cérémonies. Les familles qui n’ont pas les moyens d’assumer financièrement les funérailles peuvent déposer le corps de leur défunt au “cimetière” en attendant d’avoir réuni les sommes nécessaires, généralement constituées de leurs économies, de dons familiaux et amicaux.


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Plus loin nous découvrons une véritable forêt de stupas et une partie plus ancienne de la pagode dont les murs des beaux bâtiments conservent la trace des noms de généreux donateurs.
Mais ici lorsque les bâtiments se détériorent, on ne répare pas vraiment : on reconstruit à côté laissant les bâtiments anciens tomber en désuétude. C’est particulièrement visible dans les ensembles de pagodes.


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - CambodgeWat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Wat Po Banteaychey - Siem Reap - Cambodge


Nous repassons le petit pont qui nous permet de rejoindre la route, le temps de voir qu’à cet endroit les constructions se sont développées au bord de l’eau, dans une végétation luxuriante.


Siem Reap - Cambodge


La route traverse ensuite des beaux paysages de champs de lotus où nous faisons une nouvelle pause. Nous marchons quelques minutes dans cette belle ambiance, grignotant les graines des fruits de lotus offerts par Christophe. Il nous explique que le lotus est très apprécié car toutes les parties du végétal sont utiles. Les feuilles servent d’assiettes ou pour la cuisson, les fleurs aux offrandes, les racines (cuisinées) et les graines se mangent également, les fruits séchés servent à décorer, et les tiges (rhizomes) sont aussi utilisées en cuisine. Les propriétés du lotus sont également appréciées en cosmétique.
Pour l’heure, c’est l’esthétique de la plante que nous apprécions particulièrement alors que la lumière se fait plus rasante.


Siem Reap - Cambodge


Région de Siem Reap - Cambodge



Région de Siem Reap - Cambodge


Émotions à Phnom Krom


Quelques minutes plus tard nous arrivons à un petit village composé de maisons en bois au pied de la colline “Phom Krom”, à proximité du Tonlé Sap. C’est un village très authentique où Christophe a lancé le projet de construction d’un puits pour l’eau potable, mais il enchaîne les déboires quant à son financement. De plus il est difficile de trouver une entreprise qui tiennent ses engagements, notamment pour réaliser le forage.
Alors ça traîne, et les habitants continuent à se laver et cuisiner avec l’eau “croupie” de puits de surface dont la construction jouxte des sanitaires construits à la va-vite par une multinationale implantée localement, plus soucieuse de s’acheter une bonne image que de la qualité de vie des habitants...


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge
Au premier plan, séchage de riz

Le village est tranquille tout en étant animé. Par des chemins de terre Christophe nous mène jusqu’à un superbe paysage de rizières dominé par le Phnom Krom.

Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Nous marchons comme des funambules sur les petites digues qui séparent les différentes parties de rizière, accompagnés de quelques chiens qui gambadent autour de nous.
Le soleil qui descend apporte une atmosphère quelque peu magique.
Des paysans oeuvrent encore dans les champs de riz, dos courbé, les pieds dans l’eau.
Quelques nénuphars et lotus paraissent flotter dans le reflet du ciel.
Quelle ambiance…


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Plus loin, des cris d’enfants. Trois gamines nous ont repérés et font de grands signes. Elles posent pour la photo. Qu’à cela ne tienne, je les rejoins volontiers, un peu plus tard rejoint par Audrey. Leur mère travaille dans le champ juste derrière, occupée à former des ballots de riz destinés au séchage.


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Les gamines sont trop marrantes. Elles se prennent pour des stars. Elles ne le savent pas, mais elles SONT nos stars. Je me prête avec elles au jeu des photos.
C'est une drôle et agréable sensation, tu réalises que tu es l'étranger pour l'autre, que tu suscites l'intérêt ou simplement la curiosité. Quand la barrière de la langue est trop forte, il reste les gestes, les sourires, et ce genre de moment, quand tu partages tes images avec d'autres. Dans les villages évidemment, les habitants n'ont pas d'appareils, sinon pour les plus grands un smartphone car juste après "manger et boire", il est indispensable de communiquer.... Alors en l'absence de réciprocité, c'est toi qui "shoote" le sourire aux lèvres. Les paysages sont tellement magnifiques, les gamins posent, adorent se regarder sur l'écran de l'appareil, se perdent en fou-rires, et toi, béat du plaisir d'être là avec eux, tu te dis heureux de pouvoir ramener ce petit bout d'eux en plus de l’indélébile trace que leurs visages, leurs rires, leurs sourires laisseront gravée dans ta mémoire…


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Nous revenons plus vers le village, remerciant déjà Christophe pour le moment passé. Il est entouré de gamins qui à leur tour nous entourent. On aimerait discuter avec eux, ils nous prennent la main, nous regardent. On se parle avec les yeux.

Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Christophe offre aux plus jeunes le sac de fruits de lotus et ils se régalent des graines. Je ne sais pas s’ils mangent tous les jours à leur faim.


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge



Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Ces enfants à la beauté incroyable vivent dans une telle modestie.
Partie de foot improvisée dans les rizières, avec les vaches pour gardiens de but.
Scènes de vie quotidienne au soleil couchant.
Moment mémorable.
Nous repartons le coeur serré en direction de Siem Reap.


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Village - Colline Phnom Krom - Cambodge


Route 60 - Siem Reap


La dernière étape de cette journée sublime est située au cœur de Siem Reap : la route 60 où la jeunesse de la ville et les familles se rejoignent pour manger et passer la soirée ensemble. Dans un flot de scooters nous parvenons jusqu’à ce coeur battant de la ville.


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Un mélange de fête foraine, marché de nuit, stands de cuisine de rue. S’improvisent de long de la rivière de vastes pique-niques nocturnes. Ici encore, on est ailleurs. Les occidentaux ne semblent pas connaître le lieu.


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Toute l'esthétique du tamarin :)

Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Route  60 - Siem Reap - Cambodge


Discutant avec Christophe, nous restons une petite heure à déambuler au milieu des étals, puis rejoignons notre tuk-tuk à qui nous demandons de nous déposer en centre ville.
Nous quittons Christophe à regret après l’avoir salué et remercié chaleureusement. Cette journée restera longtemps gravée dans nos mémoires, et dans nos coeurs.

Pour 18$ nous dînons au Khmer kitchen restaurant, pas mauvais mais qui nous paraît bien fade par rapport au reste de la journée. Beaucoup de choix, prix raisonnables, mais assez touristique et gustativement en deçà de nos expériences précédentes. On regrette notre “Little Kroma”. Promis on y retourne avant de partir….

Revenir à la feuille de route ou passer au jour suivant

Rizières au soleil couchant - Phnom Krom - Siem Reap - Cambodge
Rizières au soleil couchant - Phnom Krom - Siem Reap



1 commentaire:

Anne-Marie Mercuri a dit…

Superbe!Très belles photos qui mêlent esthétisme et humanité. Celles des enfants en particulier sont émouvantes par les sourires, les regards rieurs saisis au vol.Et pourtant, la pauvreté est là, avec des conditions de vie bien rudes qui nous font réfléchir.
Une plongée au coeur du pays, de ces habitants dans leurs activités de tous les jours. On sent qu'ils ne "posent" pour les besoin de la photo!
C'est un monde si loin de nous mais qui nous ramène un peu les pieds sur terre!
Merci pour cette journée qui touche le coeur!