Birmanie - jour 15 : Mrauk-U - Découverte et coucher de soleil magique

Jeudi 26 janvier

  • Bus de nuit pour Mrauk-U 
  • Arrivée à Mrauk-U et au Prince hotel
  • A la découverte de la ville
  • Temple de Shittaung 
  • Dukkanthein
  • Lemyethna
  • Coucher de soleil magique
  • Dîner au Prince hotel






Suite de notre trajet Bagan - Mrauk-U...


Bus de nuit pour Mrauk-U


Nous avons finalement mis le cap vers Mrauk-U aux environs de 1h du matin, accusant un retard de près de 3h. Si en soi le retard n'est pas bien grave, nous sommes quelque peu contrariés car cela nous laisse quasiment une demi-journée de moins sur place.
Le trajet se déroule toutefois bien, malgré quelques virages négociés dans la difficulté lors de la traversée des montagnes de l'Arakan.
Il faut dire que la route est très étroite, un maigre cordon de bitume défoncé qui slalome dans la montagne et qui se transforme parfois même en piste. Nous comprenons dès lors qu'il faille près de... 12h ! pour parcourir les 341 km qui séparent Magwe de Mrauk-U.

Bref nous dormons une bonne partie du trajet (entrecoupé de plusieurs contrôles de passeport aux check-points), presque une nuit normale puisque nous ne nous éveillons vraiment que vers 8h30, un peu avant la pause petit déjeuner dans un resto en bord de route. Cafés, thés, fried rice pour 1600K seulement. Brossage de dents (les brosses et dentifrices sont fournis par la compagnie de bus !) et c'est reparti.

La route est superbe désormais : la végétation a beaucoup changé. Il y a beaucoup d'eau, c'est plus vert, la jungle presque, parsemée de champs pour les cultures. Les vues sur la plaine sont magnifiques. Passage de bras de rivière sur d'étroits ponts en bois et métal.
Nous zigzaguons entre les "collines". La route, si elle n'est pas forcément meilleure, est nettement moins escarpée.






Encore une fois nous profitons d'un ciel sans nuages.
A 1h de Mrauk-U nous traversons désormais une large plaine agricole et la route est désormais plus tranquille. Nous finissons à petite allure, ralenti par des travaux.

Par chance le bus passe a proximité du Prince hotel (http://www.mraukuprince.com/), notre point de chute de ces 3 prochaines nuits, aussi nous nous faisons déposer devant l'hôtel à notre arrivée à Mrauk-U un peu avant 13h.


Arrivée au Prince Hotel - Mrauk-U


Nous sommes particulièrement bien accueillis et sommes installés dans une vaste chambre dotée de mobilier en bois. Grande salle de bain carrelée, très propre et petite terrasse qui s'ouvre en partie sur le grand jardin arboré de l'hôtel. Nous déposons nos affaires et allons nous assoir autour d'une grande table dans le jardin pour boire un café et manger quelques fruits, le tout offert pour nous accueillir.
Nous échangeons sur les différentes visites à réaliser et réservons notre repas du soir (les dîners sont sur demande).









A la découverte de Mrauk-U 


Autour de 14h nous partons à pied à la decouverte de la zone centrale de Mrauk-U.

Mrauk-U, capitale de l'Arakan (Rakhine actuel), cette région de la Birmanie, a occupé entre le 15ème et le 18ème s. une place centrale dans les échanges commerciaux entre l'Inde et l'Asie du sud-est jusqu'en Indonésie, après avoir été convoitée par des peuplades venues d'Inde et du nord-est, ainsi que par les colons portugais et hollandais.






Les seigneurs de l'Arakan étaient riches et puissants, et l'art prosperait. Ils avaient fait de Mrauk-U une place forte très protégée, se servant de sa géographie vallonnée. Mais les deniers rois se laissèrent aller à la décadence et plusieurs séismes affaiblirent considérablement la région.
A la fin du 18ème s. les Birmans s'emparèrent de la région et le roi Birman Bowpaya emporta à Mandalay la grande statue du Bouddha Mahamuni, vénéré par les Arkanais, ce qui fut vécu comme la pire atteinte à ce peuple.







Mrauk-U perdit alors toute sa splendeur et tomba dans l'oubli. C'est aujourd'hui une petite bourgade entourée de jungle et d'eau autour de laquelle persiste encore certaines splendeurs du royaume des seigneurs de l'Arakan : temples fortifiés, stupas posés tels des sentinelles sur les collines qui entourent la ville...




Temple Shittaung - Mrauk-U
Temple Shittaung - Mrauk-U

Toutefois ne pas oublier qu'un peu plus au nord, non loin de la frontière avec le Bangladesh, la minorité ethnique musulmane des Rohingyas est persécutée et subit même un véritable génocide de la part de l'armée birmane, sous l'égide  de hauts dignitaires bouddhistes... (et sans que Aung San Suu Kyi ne s'en préoccupe particulièrement).

En 15-20mn nous atteignons le premier temple.


Temple de Shittaung


Ce temple, qui domine une bonne partie de la zone centrale, a été bâti en 1535 par le roi Minbin afin de célébrer sa victoire contre les troupes bengalies.
Comme la grande majorité des édifices de Mrauk-U, il a été construit en pierre de taille (noire), ce qui change très nettement des temples de Bagan.















Aspect imposant, robustesse, murs épais de 3 à 4 m... Ses terrasses sont ornées de pagodons et de massifs stupas.
La première salle, où l'on s'acquitte des droits de visite (5000K soit environ 3,5€ par pers.) pour l'ensemble de la zone archéologique, est une belle salle de prière en bois dont les plafonds sont ornés de belles fresques colorées. 
Elle donne accès, par une belle porte sculptée et un couloir sombre, a un très beau bouddha doré.






























Deux galeries entourent le stupa central.
Celles-ci sont couvertes de bouddhas et de bas-reliefs sculptés dans la pierre, éclairés d'une lumière blafarde. Elles représentent les vies antérieures de Bouddha par l'expression de scènes de la vie quotidienne locale.





















La lampe de poche n'est pas inutile pour en lire les détails ou découvrir les coins les plus sombres. Ambiance étrange et mystérieuse.
Les sculptures et bouddhas sont si nombreux que le temple a été surnommé le Temple des 80 000 bouddhas.















La seconde galerie permet d'accéder à une terrasse agréable  (jolie vue sur la pagode Dukkanthein).
Dans les galeries sombres, il règne une agréable fraîcheur en ce milieu d'après-midi...















Nous ressortons du temple et poursuivons notre visite par la pagode Dukkanthein, en contrebas.









Ratanabon, à l'arrière de Shittaung


Dukkanthein


Ce monument s'élève sur une petit butte au coeur de la zone centrale, tel un fort Vauban mignature. Il a été bâti par le roi Minphalaung en 1571.
Son stupa en forme de cloche est surmonté d'une ombrelle en pierre.
L'aspect extérieur est vraiment original, avec son bâtiment annexe que l'on assimiler à une petite chapelle en pierre.
















Ce temple  était une salle d'ordination, le lieu généralement le plus sacré des temples où les nouveaux moines viennent faire vœu et ainsi confirmer leur engagement.
La galerie intérieure est magnifique, elle s'enroule en spirale jusqu'au sanctuaire central où trône un joli bouddha doré.


















Tout au long de long de la galerie nous pouvons admirer quantité de belles sculptures de personnages feminins qui représenteraient, aux côtés de nombreuses statues de bouddha, les épouses des donateurs ayant financé la construction du temple.
Sombres recoins (encore une fois vive les lampes torches !), figures énigmatiques, chambres et alcôves, on se régale !
















Le sanctuaire central









La situation dominante de ce temple permet de apprécier l'ensemble du site : les différents temples et stupas sont à portée de vue et les habitations - et les habitants - viennent jusqu'à eux. 
Ces derniers, bien que curieux, sont étrangement peu enclins au sourire...



























Nous poursuivons la visite avec le temple Lemyethna situé un peu plus loin. Nous ne sommes pas vraiment perdus, mais une jolie jeune fille posée sur un immense vélo tient à nous en indiquer le chemin et apporte ainsi un peu de chaleur à nos premières rencontres.
















Temple Lemyethna


Parmi les plus anciens temples du site (1430), il n'est pas très grand mais a un charme fou. 
Il abrite une belle salle circulaire qui entoure un pilier central orné de très beaux bouddhas. On aime beaucoup.

















Nous profitons de la belle lumière de cette fin de journée pour parcourir les petites buttes ornées de pagodes aux abords du site. Ce qui est intéressant ici c'est que les temples sont vraiment au cœur de la ville locale. Des enfants jouent, des ouvriers sont à l'oeuvre, scènes de vie quotidienne.











Le premier qui pense que certains stupas ont inspiré le casque de Dark Vador a un gage...
































Nous avons repéré une colline beaucoup plus haute située en arrière du site, au-dessus de la pagode Ratanabon.
C'est désormais notre cible pour le coucher du soleil.




Ratanabon


Un coucher de soleil magique


Tout d’abord par un village, puis dans les broussailles sur un sentier mal tracé et franchement raide (c'est presque de l'escalade par moment !), nous atteignons progressivement le sommet de la colline.


















Nous surplombons tout le site, c'est génial. Et surtout nous nous offrons le plus beau coucher de soleil de Mrauk-U, et que pour nous. 
























Le ciel se pare de ses plus belles couleurs, la lumière baisse, la brume et les fumées entourent les temples. Ambiance magique, vraiment un moment rare.








Le sentier retour est baigné d'une atmosphère mystique, les volutes de fumée s'enroulent autour des stupas, comme pour les faire vivre.


















Nous redescendons sur terre et rentrons au Prince hotel.
Compte-tenu du faible choix de restaurant sur Mrauk-U et des commentaires élogieux, nous décidons de dîner sur place. Nous y serons bien plus tranquilles, d'autant que l'hôtel est légèrement excentré (10 à 15 mn à pied du centre).

Nous buvons une bière bien fraîche et savourons un délicieux curry de porc accompagné de riz et d'un assortiment de préparations à base de légumes de production locale (on n'a jamais vu de pommes de terre aussi minuscules ! Et la salade de fleurs de banane est excellente). Discussions agréables avec les pensionnaires de la guesthouse, dont une Italienne au top qui nous indique un coin de plage idyllique et perdu du côté de Ngapali, notre future étape dans trois jours. C'est bien noté !

Repus et charmés par ce premier contact avec les temples de Mrauk-U, nous ne tardons pas à nous laisser porter par Morphée...

Revenir à la feuille de route ou aller au jour suivant


Lemyethna Pagoda - Mrauk-U
Lemyethna Pagoda - Mrauk-U


Aucun commentaire: