Philippines - jour 20 : Coron - Dernières heures dans les Calamian


Jeudi 29 mars

  • Malacory island - Waling-Waling
  • Bulog Dos
  • Malcapuya Island
  • Dicalubuan "Banana" Island
  • Dernière soirée avant le départ...



Malacory-island-Waling-Waling-Calamian-Coron-Philippines




Pour cette dernière journée dans les îles Philippines nous avons choisi de retourner en mer.
Toujours par l'intermédiaire de Krish Masong, nous avons réservé au préalable notre tour privé qui doit nous amener dans d'autres petites îles de l'archipel de Calamian, qui est le nom de la zone formée par Culion, Coron et Busuanga. Le tour correspond plus ou moins au tour standardisé B, mais avec toute la souplesse (ordre des stops, horaires...) d'une formule privée (compter 2500P soit 43€ par personne, droits d'entrée sur les îles compris).

Notre tricycle passe nous prendre avec un peu de retard -nous souhaitions partir tôt comme l'avant-veille fin d'éviter la foule. Lorsque nous arrivons au port et à notre bateau le retard s'accumule. Une partie seulement de l'équipage est présent et notre "capitaine" est, nous dit-on, en train de réaliser les formalités nous permettant de quitter le port. Sauf que les autres bateaux partent les uns après les autres sous nos yeux alors que nous sommes ici depuis près d'une heure... Bref nous quittons enfin Coron en direction du sud. Julius, notre guide accompagnateur et le reste de l'équipage sont moins communicants et souriants que Jedan, Wing et Eng-Eng rencontrés l'avant-veille, mais on fera avec !


Malacory island - Waling-Waling


Notre première escale a lieu sur Malacory Island, un petit îlot paradisiaque où nous avons la chance de nous retrouver quasiment seuls ! Ici aussi un banc de sable serpente à fleur d'eau, et nous nous délectons de ce bain matinal dans un tel cadre... Quelques marches aménagées au-dessus la buvette locale nous permettent d'admirer le paysage en léger surplomb. Sauvages que nous sommes, nous quittons les lieux lorsque nous sommes rejoints par une seconde bangka.






































Bulog Dos


Sur la petite île située juste en face c'est une autre histoire. Plus aménagée, le banc de sable est aussi plus grand et la relie à son l'île jumelle, d'où le nom Bulog Dos.
Le sable est fin, le paysage est superbe, mais quelque peu gâché par les groupes de touristes principalement astiques, plutôt bruyants et envahissants. Nous attendons que ça se calme et profitons tout de même des lieux un moment. Des hamacs sont suspendus entre les quelques arbres au "sommet" de l'île. Sympa !




















Malcapuya Island


Nous poursuivons la balade en traversant le bras de mer en direction de l'île de Malcapuya, beaucoup plus grande que ses précédentes consœurs. Tout de même 800 mètres de long !








Nous débarquons sur son flanc ouest et rejoignons à pied, sur l'autre côté de l'île, une large et magnifique plage de sable blanc bordée de cocotiers. Dit comme cela, ça fait rêver, non ? Bien que plus "familiale", animée et peuplée que ce que nous préférons généralement, il faut reconnaître que l'île vaut le coup d’œil et une belle pause.
De jolis gazébos sont aménagés à l'ombre face à la mer.



























Nous longeons la plage pour découvrir une pointe rocheuse et un mini lagon que nous privatisons un moment :) Les couleurs, la luminosité sont superbes ! Et les courageux pour arpenter les quelque 500 mètres qui nous séparent de la plage principale sont peu nombreux... donc nous sommes seuls.
Nous restons un bon moment sur notre gazébo, à buller, manger un morceau et nous rafraîchir.








































On quitte Malcapuya 


Dicalubuan "Banana" Island


Il est 14h lorsque nous mettons le cap vers le sud et accostons sur la minuscule Banana Island. 
Ici l'organisation est plutôt simple : une jolie plage, quelques cabanes en bois, une buvette/restaurant et surtout une belle rangée de hamacs mythiques qui invitent irrésistiblement au farniente et au sirotage de bière fraîche...!















Rapidement les quelques groupes présents quittent l'île (le ciel se couvre légèrement) et nous profitons des lieux à notre aise... Déconnexion, alors que nos dernières heures aux Philippines s'annoncent...









En allant chercher de nouvelles bières (censuré), la dame qui tient la buvette nous offre des bananes vertes qu'elle a faites cuire dans de l'eau sucrée pour le goûter de ses enfants. C'est très bon !
Je pars profiter un moment des fonds marins une dernière fois. Que des classiques, mais c'est toujours si agréable.








































Caché en bas à gauche



De retour sur la plage, Audrey m'informe que notre équipage souhaite quitter les lieux. Il est tard, et le vent s'est levé.
Nous en avons bien profité, alors c'est parti.


Retour à Coron


De fait la mer est plus agitée, et nous sommes de retour bien humides sur Coron.
Nous saluons Julius et le reste de l'équipage, puis filons à l'hôtel où nous nous dépêchons d'aller contempler le coucher de soleil depuis la passerelle sur pilotis située dans le prolongement de notre bâtiment. 









La nostalgie s'installe, et nous savourons ainsi les derniers instants de notre voyage avant un passage sur Manille demain, puis le retour.

Ce soir nous retournons dîner au resto coréen, Dali Dali où le Bibimbap est correct et pas bien cher.
Nos sacs sont bouclés, le taxi réservé, nos derniers billets d'avion prêts, on peut dormir sur nos deux oreilles.


Revenir à la feuille de route ou continuer le voyage



Bibimbap du Dali Dali



Aucun commentaire: