Birmanie - jour 10 : Lac Inle - En vélo autour du lac


Samedi 21 janvier

  • Location de vélos
  • Repas des novices 
  • Htut Eain Cave
  • Restaurant Image (Maing Thauk)
  • Monastère de la forêt de Maing Thauk
  • Village de Maing Thauk (pont en teck, jardins flottants)
  • Traversée du Lac Inle jusqu'au village de Khaung Daing au soleil couchat
  • Retour a Nyaung Shwe en vélo
  • JJ Express bus de nuit - route pour Bagan !







Pour notre dernier jour dans la région du lac Inle (départ ce soir à 20h pour Bagan) nous avons envie de changer d'ambiance tout en sortant des sentiers battus.
Nous préparons nos sacs - que nous laisserons à l'Aquarius Inn pour la journée, et après le petit déjeuner nous rejoignons Htein Linn pour le régler des deux journées de visite des lacs Inle et Sankar (environ 150€ pour deux jours de visite de près de 12h,  guide et batelier compris, déplacements et arrêts à volonté).



La très modeste "great pagoda" de Nyaung Shwe


Une curiosité, entre tracteur et pick-up


Toujours aussi adorable, Htein Linn nous donne quelques informations pour notre journée de visite, plan à l'appui, puis nous le saluons chaleureusement.
Nous faisons du repérage concernant le lieu de départ de notre bus ce soir, une agence de voyage où se trouve également le bureau de la compagnie JJ Express que nous allons emprunter.
L'agence loue aussi des vélos, pas en super état mais cela sera suffisant pour la journée (et puis 1500K - soit moins d'1€ seulement par vélo, pour la journée complète....!).


En route, et en vélo


Il est finalement près de 10h30 quand nous quittons Nyaung Shwe par l'est en direction de la grotte de Htut Eain.
Peu fréquentée, elle n'est pas indiquée dans les guides et c'est très bien comme ça. Elle s'avère bien moins difficile à trouver que ce qu'on avait pu lire, mais il faut dire que l'on avait fait du repérage.

[Il faut quitter Nyaung Shwe par la rue principale vers l'est, la suivre pendant quelques minutes puis la quitter lorsqu'elle vire à gauche en empruntant la petite route route qui file tout droit. Ça grimpe un peu puis ça redescend vers un petit village. Il faut passer le pont puis prendre à gauche. La grotte est à 500m environ, soit 3km à l'est de Nyaung Shwe - point gps 20°39′46.03″N 96°58′00.11″E  ]





Repas des novices 


Mais lorsque nous arrivons au village juste avant la grotte, il nous semble qu'il y règne une certaine agitation sous la grande halle de la "place centrale". Nous posons les vélos. 
Odeurs et bruits de cuisine, des jeunes moines et jeunes nonnes accourent, coup d’œil à la montre : près de 11h, c'est l'heure de leur dernier repas de la journée !
Restant en retrait, nous les observons un moment se mettre en file indienne après le son de la cloche et s'installer autour des tables dressées par les femmes du village.














Voyant notre intérêt, l'une d'elle nous invite gentiment à nous asseoir avec eux et nous offre un thé et quelques bricoles à grignoter.
C'est assez incroyable : nous sommes aux premières loges et nous sommes seuls avec eux, en toute simplicité.
Les enfants mangent (beaucoup !), dans grand calme, échangeant sporadiquement à voix basse quelques mots discrets.






Regards curieux dans les deux sens, moment aussi exclusif qu’imprévu, loin du spectacle rapporté comme affligeant des touristes "au zoo" dans les temples de Mandalay...
Les moinillons et les nonnes ont terminé leur repas, et sont remplacés par les enfants du village qui se pressent autour des tables. On nous propose de manger avec eux mais par principe nous déclinons, tout en terminant nos thés et grignotant les friandises offertes précédemment.
Sous le charme nous quittons les tablées et partons en direction de la grotte.





Htut Eain Cave


Nous l'atteignons par une courte volée de marches dans environnement boisé.
Nous nous glissons dans une première faille pour atteindre, éclairés de nos lampes de poche, une toute petite grotte constituée de plusieurs salles minuscules où siègent quelques bouddhas. Dans chacune des alcôves un tapis à même le sol témoigne que ce lieu est un lieu de médiation.















Nous ressortons et poursuivons sur quelques mètres pour atteindre la grotte principale. 
Assez vaste, les salles sont remplies de bouddhas, notamment celle qui permet de ressortir sur un autre flanc de la falaise. Là encore éclairage plus que faiblard. Aussi nous nous aidons de nos lampes pour progresser. Atmosphère fraîche et moite, nos pieds nus glissent sur l'argile, piaillement des chauves-souris suspendues en grappe entre 2 stalactites.






























Ambiance emplie de mystère et de mysticisme lorsqu'au fond de l'un des boyaux nous découvrons cette statue de serpent. Impression d'être les premiers à découvrir le lieu depuis des siècles si ce n'était ces quelques marches taillées dans la roche et ces quelques lampions épars.
Nous prenons le temps nécessaire à découvrir les différentes ramifications la grotte, scrutant chaque recoin à la lampe-torche, puis quittons ce lieu étrange et d'une grande beauté naturelle.
Un petit coup de cœur ! Ce sera notre petit "Pindaya", et rien que pour nous :)


























En sortant, nous allons nous balader sur les hauteurs où se situe un petit sanctuaire et quelques cabanes occupées par des moines. Nous suivons un sentier qui se perd dans la forêt, jusqu'à une rivière qui forme de petites cascades. Nous passons sur un pont en bambous qui nous mène à pas grand chose, puis remontons par un sentier guidé par des voix.
Nous croisons une famille qui travaille aux champs, et retrouvons nos vélos près de la grotte.

























Nous repassons au village, des cris et des rires nous attirent du côté de la rivière. Les moinillons et nonnettes se baignent, leurs tenues déposées dans l'herbe bien verte forment un patchwork de couleurs plutôt photogénique.






Nous reprenons nos vélos et un peu avant Nyaung Shwe nous tournons à gauche vers le sud pour suivre à distance la rive Est du lac. Nous passons devant le domaine  viticole Red Mountain  (bof...  si encore le vin était bon... mais d'aucun disent l'inverse et vantent surtout le site), et pédalons tranquillement encore une bonne demi-heure sous un soleil éblouissant.
Nous croisons une nouvelle fois des ouvriers qui travaillent comme des forçats sous le soleil brûlant.










Pause déjeuner au Restaurant Image


Arrivés à la hauteur du village de Maing Thauk, nous faisons une pause pour nous rafraîchir et déjeuner au restaurant Image (Maing Thauk = Image) indiqué par Htein Linn.
Petite affaire familiale, pas bien chère, curry de poisson et curry de potiron, c'est plutôt frais et bon.

Nous repartons en tournant tout de suite à gauche après le restaurant pour atteindre, après une bonne montée (on pousse les vélos dans les passages plus raides, pour les ménager un peu - Oui oui, c'est important de ménager les vélos :-P) nous arrivons 2km plus loin au monastère de la forêt de Maing Thauk.

















Monastère de la forêt de Maing Thauk


Un escalier assez raide passe au milieu des bâtiments réservés aux jeunes moines et permet d'atteindre la très belle pagode centrale, colorée et chaleureuse, pleine de charme.
C'est l'heure de la pause pour les moinillons qui jouent au Chinlone le long de leurs dortoirs.











Les moinillons jouent au Chinlone











Plus haut sur l'arrière, une piste nous mène à un stupa doré qui domine la forêt, avec vue sur le lac. Un chemin caillouteux continue jusqu'à un stupa modeste mais charmant doté d'une plus belle vue encore. Quel calme. Évidemment nous ne croisons personne si ce n'est quelques moines qui vaquent à leurs occupations, et un groupe de femmes qui préparent le repas des pensionnaires.






















Anecdote du jour : nous redescendons à bonne allure des hauteurs du monastère, les freins de nos vieux vélos hurlent, à la peine... Quand soudain c'est le drame. Je perds de vue Audrey au détour d'un virage 200m plus loin, au delà duquel je ne la vois pas ressortir... J'envisage le pire, et n'en suis pas loin. Freins bloqués : tout droit dans le virage, direct contre la falaise... Plus de peur que de mal, malgré tout quelques bleus et un bon fou-rire a posteriori...!

Maing Thauk 


Après ces péripéties, nous rejoignons la route principale jusqu'à Maing Thauk et gagnons les rives du lac Inle. A cet endroit a été construit un long et très beau pont en teck d'environ 500m de long qui permet de joindre les deux parties du village. 
Nous parcourons le pont dans les deux sens. Lumière magnifique, vue sur les jardins flottants, les habitants vont et viennent. Très sympa.






















Traversée du Lac Inle jusqu'à Khaung Daing 


Revenus au point de départ du pont nous négocions la traversée du lac afin de rejoindre la rive ouest. Affaire conclue pour 8000K au lieu des 10000 demandés, vélos compris évidemment.

Le timing est parfait : nous sommes presque au coucher de soleil, les pêcheurs sont de sortie, la lumière est parfaite. Dernier contact avec le lac parfaitement réussi. C'est superbe !






























Retour à Nyaung Shwe...


Nous débarquons de l'autre côté du lac au village de Khaung Daing et, sans perdre de temps car le jour décline vite, nous roulons vers le nord, puis vers l'est en direction de Nyaung Shwe où nous arrivons à la nuit tombée par une route  étroite, caillouteuse et assez encombrée .
Jolies vues au passage sur l’extrémité du lac baignée des couleurs pastel de cette fin de journée.





Nous passons à l'agence restituer nos vélos puis à l'Aquarius Inn récupérer nos sacs et prendre une bonne douche (payante ! C'est très exagéré même si nous apprécions la facilité !) dans la partie réservée aux dortoirs.
Nous buvons une bière avant le départ et un peu après 19h30 nous gagnons la station de bus de JJ Express.


... et départ pour Nyaung U  - Bagan


Le bus arrive parfaitement à l'heure et nous nous installons pour un départ à 20h15 (21000 K soit un peu plus de 13€/personne, bien réserver au préalable auprès de la compagnie car la ligne est très demandée, paiement sur place). Très honnêtement nous avons rarement vu un tel niveau de service dans un bus, digne d'une compagnie aérienne (en classe éco, n'exagérons rien). Écrans sur les sièges, couvertures, fauteuils larges et confortable, eau et repas (léger) offert après 2h de route... Les 8h de trajet se déroulent évidemment pour le mieux...


Revenir à la feuille de route ou aller au jour suivant