Birmanie - jour 18 : Mrauk-U - Ngapali - De l'Arakan au golfe du Bengale

Dimanche 28 janvier

  • En bateau de Mrauk-U à Sittwe
  • Déjeuner à Sittwe 
  • Vol Sittwe - Thandwe (Ngapali) avec FMI air
  • Arrivée à Ngapali et accueil au Yoma Cherry Lodge
  • Balade sur la plage, cocktails et poisson grillé !






Nouveau lever aux aurores pour ce jour de départ de Mrauk-U.
En effet le bateau est à 7h, donc nous petit déjeunons vers 6h et partons dans la foulée en voiture jusqu'à la jetée (taxi organisé par la guesthouse, sans surcoût).
Aujourd'hui c'est le "slow boat" qui est au départ.
Il y a 3 types de bateau qui relient Mrauk-U à Sittwe par la rivière Xxxc.
Les fast boats, dont le trajet dure 2h30, les slow boats pour 5h, et enfin le ferry, plus particulièrement dédié au transport de marchandises mais qui embarque aussi des passagers. Ce dernier met 7h pour réaliser les quelque 70 km qui séparent les 2 villes.
Pour le choix tout dépend des rotations, donc du type de bateau arrivé la veille du départ.


Bateau Mrauk-U - Sittwe 


Donc pour nous c'est le slow boat, ticket 14000K soit environ 10€/personne, que l'on soupçonne nettement majoré pour les étrangers, comme pour les tickets de bus.
Le départ est donné à 7h exactement, avec en prime un chouette lever de soleil.
Belles images. Paysage de savane africaine dans la lueur du petit matin.



































Le "bar" du bateau 😎


A l'approche de Sittwe, nous rejoignons le point de confluence des rivières Lemro et Kaladan et de leurs nombreux affluents qui donnent ici naissance à un très large delta.
La réverbération est à son comble, le ciel et l'eau ne forment plus qu'un. Filets et petites barques de pêcheurs semblent flotter comme en apesanteur.
Le trajet, paisible, dure finalement un peu moins des 5h prévues.
Nous arrivons donc à Sittwe où nous débarquons vers 11h45, sous la pression habituelles des chauffeurs de taxi.


En approche de Sittwe







Nous négocions notre transfert vers le centre ville, puis vers l'aéroport. Sentiment de se faire un peu avoir, même si l'on baisse le prix de 30  000 (!!!!) à 14000K la globalité des trajets... mais bon à pied ça fait loin...

Nous nous faisons déposer au River Valley Restaurant, pas du tout placé près du Shew Thazin hotel malgré les infos données par notre cher guide (à moins qu'il ait un homonyme ?), mais face au fleuve. Repas correct crevettes/calamar, rien de particulier à signaler dans cet immense restaurant où la grande occupation du personnel semble être le nettoyage consciencieux des grandes terrasses fleuries...!

Vers 13h45 notre chauffeur de taxi repasse nous prendre et 10mn plus tard nous arrivons à l'aéroport de Sittwe, petit aéroport de province d'un autre temps.



L'aéroport de Sittwe


Ah non, c'est  juste en face...


C'est authentique, pas d'informatique, pas de panneaux d'affichage, tout est fait à la main. Idem au "bureau" de l'immigration. Simple, et efficace.


Vol Sittwe - Thandwe avec FMI Air


Bon accueil au comptoir de la compagnie FMI air (70$/personne, réservation à l'avance sur le site de la compagnie et confirmation quelques jours avant par mail).






Un peu avant 15h nous passons les portiques de sécurité et après une courte attente nous nous dirigeons vers la porte d'embarquement... non, pas de porte d'embarquement..., un passage nous conduit directement sur le tarmac et nous nous dirigeons seuls comme des grands vers notre petit avion à hélice, un ATR 72-600 tout neuf.





Super accueil, et nous avons quasiment l'avion pour nous tous seuls ! (On est 10 à bord en comptant l'équipage au nombre de 4).
Nous décollons avec 30mn d'avance, vers 15h15. Vol impeccable, nous avons même droit à une petite collation. 










Nous amorçons l'atterrissage après une toute petite demi-heure de vol et à 16h nous touchons l'asphalte de l'aéroport de Thandwe, à peine plus grand que celui de Sittwe mais toutefois nettement plus esthétique. Il nous rappelle les petits aéroports Seychellois connus en 2011 :-)














Nouveau passage à l'immigration pour contrôle des passeports puis nous récupérons nos sacs amenés au bout d'une petite allée à la sortie de l'aéroport. Très pittoresque !
Nous sommes immédiatement pris en charge par un chauffeur de taxi que nous croyons être celui envoyé  (et payé) par notre hôtel tel que cela était convenu.

Nous parcourons la dizaine de kilomètres qui séparent l'aéroport de Thandwe du village de Linthar où se trouve le Yoma Cherry Lodge en suivant une route agréable bordée de cocotiers et de cahutes en bois.

Petite contrariété donc en arrivant car nous réalisons que le chauffeur n'était pas celui missionné par l'hôtel, mais un chauffeur de taxi lambda qui s'est fait passer pour le nôtre. Compte tenu de notre avance, le "bon" n'était pas encore arrivé et celui-là s'est bien gardé de nous dire que nous devrions le payer, ce qui est plutôt malhonnête.
La jeune femme qui nous accueille au Yoma Cherry règle rapidement le problème : l'hôtel prend en charge les frais.


Accueil au Yoma Cherry Lodge


Après cette péripétie nous nous voyons offrir un rafraîchissement puis prenons possession de notre chambre, vaste, très propre, cosy, ouvrant sur une terrasse et un très beau et grand jardin parfaitement entretenu : cocotiers, palmiers, petits bassins... 
Le Yoma Cherry Lodge est vraiment magnifique ( http://www.yomacherrylodge.com/ ).
Quelle transition après ce long voyage !























Nous ne perdons pas de temps. Nous nous changeons et traversons le jardin pour atteindre la plage par un autre magnifique bâtiment largement décoré de bois, où se situe le bar/restaurant et sa superbe terrasse donnant directement sur la plage.






Balade sur la plage


Et quelle plage !
Un magnifique croissant de sable blanc doré, bordé de part et d'autre par des rochers  (marée basse oblige) et frangé d'une cocoteraie comptant d'élégants spécimens d'une hauteur que nous n'avions encore jamais vue.


















Franchement paradisiaque, d'autant que nous ne sommes pas pour autant éloignés de la vie locale. C'est l'une des spécificités de cet hôtel à taille humaine : parfaitement intégré au cœur d'un village de pêcheurs, il bénéficie de toute l'animation apportées par les habitants. 























Gamins qui jouent sur la plage, filets et poissons qui sèchent au soleil, femmes au travail, pêcheurs qui vont et viennent matin et soir. Ambiance très tranquille !























Spécialité locale : les crabes, minuscules, sont de vrais artistes, des mathématiciens fous : ils ornent le sable de spectaculaires fractales en creusant leurs galeries au coucher de soleil.






Cocktails et poisson grillé


Nous sommes ravis ! Quel bonheur de retrouver ce calme et cette douceur...
Nous profitons des transats de l'hôtel et nous offrons un cocktail que nous savourons face au soleil couchant...


























La nuit tombée nous prenons place sur la terrasse du restaurant. Nous nous régalons de tempura, poisson grillé..., servis avec gentillesse et professionnalisme.





Nous regagnons notre chambre et trouvons vite le sommeil, sous le charme et très heureux de nos premiers pas à Ngapali.
Vivement demain !


Revenir à la feuille de route ou aller au jour suivant

Le "Yoma Cherry Lodge" by night



Aucun commentaire: