Philippines - jour 8 : En route vers Palawan - Port Barton


Dimanche 18 mars


  • Manille
  • Vol vers Puerto Princesa - Palawan
  • Route en van vers Port Barton
  • Arrivée au Sunset Colors - Nao Nao Port Barton




Palawan-Puerto-Princesa-Honda-bay-Philippines




Notre bus en provenance de Banaue arrive à Manille un peu avant 5h du matin à la station de la compagnie Ohayami de Quezon City. Nous sommes assaillis par les chauffeurs de taxi et sans perdre de temps nous en choisissons un au hasard, les prix étant visiblement fixes jusqu'à l'aéroport (500 pesos) où nous arrivons seulement 30min après. La circulation est fluide le dimanche matin.




Vol vers Puerto Princesa - Palawan


Nous repérons les guichets de la compagnie Cebu Pacific auprès de laquelle nous avons réservé nos billets d'avion pour Puerto Princesa, la ville principale de l'île de Palawan (réservation directe auprès de la compagnie 3 mois au préalable, pour garantir disponibilité et tarifs car, paraît-il, ça monte vite - ici 5800 P, soit 92€ à deux y compris nos sacs enregistrés).
Nous avions pris de la marge quant à l'horaire de départ, aussi notre vol est prévu à 10h25, mais impossible de prendre le vol précédent qui est complet.
Nous avons donc largement le temps et prenons notre petit déjeuner dans le foodcourt situé au 4ème niveau du terminal T3, dans un restaurant plutôt sympa et pas bien cher, le Ka Tunying's" (aaaaah ils ont du café noir !).








On en profite aussi pour faire le plein de cash (change et retraits au maximum) car nous savons que les possibilités seront plutôt rares sur Palawan, surtout que nous serons particulièrement isolés les prochains jours.
Au moment d’enregistrer les bagages nous nous rendons compte qu'il y a désormais un monde fou dans les files d'attente. Grave erreur, nous aurions dû faire le nécessaire dés notre arrivée avant 6h. Il n'est pas si tard, mais petit coup de stress quand même, car ça bouchonne de façon inquiétante dans le hall menant aux guichets de Cebu Pacific. Nous nous renseignons, et heureusement un coupe file est prévu et nous en profitons, soulagés.

Les formalités de vol sont accomplies sans difficulté et nous rejoignons, après quelques incertitudes et informations discordantes (on nous avait prévenu qu'ils ne sont pas au top de l'organisation à l'aéroport de Manille) notre porte d'embarquement.




Aéroport de Manille-Philippines








L'accès à l'avion est permis avec 30 min de retard, et nous décollons avec une demi-heure de retard supplémentaire.
Nous survolons quelques îles et approchons Palawan par la baie de Honda qui borde Puerto Princesa, la capitale de l'île, où nous atterrissons vers 12h30.




Manille-Philippines
Manille









Palawan-Puerto-Princesa-Honda-bay-Philippines
Baie de Honda




Palawan-Puerto-Princesa-Honda-bay-Philippines
Arrivée à Palawan



Galère à Puerto Princesa


Nous récupérons rapidement nos sacs (l'aéroport est tout petit), et sommes au point de rendez-vous vers 12h45 : un chauffeur commandé par notre guesthouse du soir, le Sunset Colors, sur Port Barton devrait être présent pour nous conduire au lieu de départ du van collectif de la compagnie Recaro situé au San José bus terminal de Puerto Princesa.
Or il n'y a personne, pas de chauffeur, pas de panneau avec notre nom, nada..., et nous voyons les autres voyageurs quitter l'aéroport alors que nous finissons désespérément seuls à attendre. Là gros coup de stress ! C'est que si nous ratons le départ du van, nous allons également arriver très tard à Port Barton (situé à 3h30 de route) où le bateau du Sunset colors nous attend pour 17h.

Un bonhomme dont nous ne connaissons pas vraiment le rôle traîne aux abords de la voie où nous attendons, nous lui expliquons notre situation et il finit par nous proposer un transfert en van privé jusqu'à Port Barton pour 5 fois le prix que nous a annoncé le Sunset Colors.
Nous déclinons la proposition, mais ce gars pourrait nous sauver. Nous insistons, il contacte le Sunset Colors et la compagnie Recaro, et après un moment d'énervement, il nous assure qu'un taxi mandaté par Recaro va venir nous chercher.
Taxi qui met un temps fou à arriver (on doit même rappeler pour être certains), mais finalement il est là et nous parvenons à 14h au terminal des bus, déposés devant les bureaux de la compagnie. La responsable se montre rassurante et nous assure que le nécessaire a été fait pour que le bateau du Sunset Colors nous attendent, elle a fini par avoir le gérant au téléphone. Mais nous devons désormais attendre que le van soit plein avant que nous puissions partir...





Palawan-Puerto-Princesa-Honda-bay-Philippines
Bureau de la compagnie Recaro


Nous voilà assis à l'ombre et prêts à embarquer, il n'y a plus qu'à attendre... encore.
La bonne nouvelle est que nous devrions arriver à bon port (...Barton Ah ah !), mais plusieurs mauvais points : 
- gros coup de stress (ça change de nos montagnes avec Attom !)
- compte-tenu de l'heure nous allons rater le coucher de soleil que nous attendions tant, et arriver de nuit
- et pire : je me suis rendu compte que j'ai oublié en France le filtre polarisant de l'objectif principal de mon appareil photo, or c'est THE principal accessoire pour tout voyage où la mer est présente. je m'en veux à mort ! Pour ceux qui ne connaissent pas, considérez que c'est l'équivalent de vos lunettes de soleil anti-reflets :)

Le temps de digérer tout cela, nous voilà partis vers 14h45 dans un van plein comme un œuf, avec une voisine directe qui a le mal des transports. On ne bouge pas, on respire...
On est 16 dans notre coque de noix... Comment ça "les règles de sécurité" ? Philippino style !




Palawan-Puerto-Princesa-Honda-bay-Philippines
Notre van pour Port Barton


Le paysage est vallonné, la végétation luxuriante, cocotiers, rizières, arbres de toutes essences possibles, et la route est bordée de magnifiques albizias et bougainvillées.
La route est en plutôt bon état jusqu'à San José où nous arrivons après de multiples arrêts pour faire monter des passagers et autres courtes pauses plus ou moins justifiées...
A San José nous prenons à gauche par une route bitumée plus étroite qui se transforme régulièrement en piste : à ce moment là nous traversons toute l'île de Palawan d'est en ouest.
Le coucher de soleil nous nargue au loin et enfin vers 18h nous arrivons à Port Barton.



Port Barton


Ruelles poussiéreuses, maisons en bois sur pilotis, vie de village animée, tout cela est plein de charme et crée une ambiance conviviale dont nous n'avons hélas pas le temps de profiter aujourd'hui. Cela nous paraît toutefois moins calme que ce que l'on pensait (on sent que le coin à désormais la côte auprès des backpackers) alors on est contents de loger au delà du "village".
Nous récupérons nos sacs et laissons derrière nous le van Recaro pour nous diriger directement vers la mer.
Une large baie s'ouvre à nous, frangée de cocotiers et parsemée de bangkas, ces fameux petits bateaux traditionnels philippins à double balancier.




Palawan-Port Barton-Philippines






Palawan-Port Barton-Philippines




En longeant la plage pour trouver le bateau du Sunset Colors, nous sommes interpellés par l'équipage qui nous attendait comme convenu. Ouf ! Nous embarquons depuis la plage après avoir ôté nos chaussures et partons en longeant la côte vers le nord pendant une quinzaine de minutes dans la lumière du soir. On respire...




Palawan-Port Barton-Philippines




Arrivée au Sunset Colors


Nous arrivons en vue du Sunset Colors, une grande varangue et 4 petits bungalows en bois isolés face à la mer au bord d'une plage de sable blanc et entourés de cocotiers.
Accompagnés par Randy, le gérant, un adorable philippin d'une quarantaine d'années, nous prenons possession de notre bungalow, le dernier à droite, simple et confortable, tout en bois, qui n'est pas sans rappeler notre super expérience de Lonely beach au Cambodge (en moins roots, tout de même).




Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines






Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines




C'est tellement charmant ! Et il y a même une douche (eau froide) ! L'électricité est produite par des groupes électrogènes pendant 3 heures matin et soir.  Pour charger les accessoires, il faut donc tomber sur les bons créneaux, mais c'est le prix à payer pour nous immerger dans cet environnement naturel, tellement exceptionnel, et couper une nouvelle fois avec notre confort "moderne".




Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines
Depuis la plage du Sunset Colors





Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines




Comme il est tard, nous allons tout de suite dîner sous la varangue : c'est excellent et le personnel est charmant. Les produits de la mer, à choisir sur l'ardoise, sont fraîchement pêchés, et on est contents de changer de régime alimentaire.





Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines





Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines


Notre séjour ici s'annonce fort agréable. Nous discutons un moment avec Randy pour organiser nos prochaines journées (nous restons 5 nuits ici), notamment pour réserver nos tours en bateau, puis profitons des dernières minutes de lumière avant l'arrêt des groupes électrogènes pour prendre nos douches.
Nous nous couchons avec plaisir, le sommeil vient vite, bercés par les clapotis de la mer quasiment à nos pieds, les bruissements des oiseaux et insectes nocturnes...
Vivement demain !


Sunset Colors-Port Barton-Palawan-Philippines
Notre cabane au Sunset Colors


Aucun commentaire: