Cyclades - jour 16 et 17 : Koufonissia - Athènes - France


26 août

Jour 16 - De Koufonissia à Athènes

  • Lever et petit déjeuner tardifs, départ d’Anna Villas
  • Ferry Koufonissia - Athènes (arrêts à Naxos et Paros)
  • Arrivée Athènes vers 19h
  • Métro jusqu’à l’hôtel Attalos
  • Balade nocturne dans Plaka et Anafiotika
  • Dîner restaurant To Kaféneion dans Plaka



Chora de Naxos - Cyclades - Grèce




Nous voilà presque à la fin de notre voyage. Par précaution nous avons préféré passer la dernière nuit à Athènes, comme lors de notre premier séjour, pour sécuriser notre vol retour demain en cas de retard de ferry. C'est vrai que le vent violent en cette saison peut gêner les départs en bateau.






Aris, le mari de Maria qui tient Anna Villas, nous descend au port en voiture en fin de matinée, vers 11h55, horaire parfait pour prendre notre petit-déjeuner tranquillement et préparer nos bagages au préalable.
Nous avons réservé un "gros" ferry, pour limiter les risques. Certains bateaux rapides plus légers sont plus sensibles aux aléas de la météo. L'énorme catamaran "Highspeed 4" d'Hellenic Seaways arrive malgré tout avec une heure de retard (nous commencions à douter !), le vent étant très violent aujourd'hui.










Traversée vers Athènes


Nous embarquons et quittons Koufonissia à 13h15. Côté photos, je fais une fixette sur cette belle bête : les couleurs sont très belles !







Nous faisons deux arrêts pour embarquer de nouveaux voyageurs.
Le premier sur Naxos. La vue sur Chora depuis le ferry est si belle.... Drôle de sensation, comme si nous remontions le temps jusqu'à notre premier jour.


















Le second sur Paros. Ici, à Parikia, nous sommes projetés trois ans plus tôt, première étape de notre découverte des Cyclades.
















La traversée vers Athènes est plutôt agitée. Le vent sculpte la mer, la houle est assez impressionnante et le navire s'incline parfois tellement que par les hublots seul le creux des vagues est visible, ce qui déclenche cris et frayeurs. Nous nous sentons pourtant en toute sécurité. 


Arrivée à Athènes


Nous arrivons à Athènes vers 19h, et nous décidons de rejoindre le centre ville en métro, pour des raisons autant économiques (4,60€ à 4) que pratiques : notre hôtel est situé plein centre proche de la station Monastiraki, et la ligne de métro nous y amène directement.

Nous arrivons donc en début de soirée à l'Attalos hotel, fréquenté 3 ans auparavant. C'est que l'on aurait presque nos habitudes ! Parfaitement situé et offrant des chambres familiales, cet hôtel quoiqu'un peu vieillissant reste une valeur sûre et l'accueil y est bon (voir notre avis ici)


Plaka et Anafiotika


Nous ne traînons pas trop dans notre chambre et partons en balade au delà de l'avenue d'Ermou à quelques minutes seulement de l'hôtel.
Nous passons la place animé de Monastiraki et son église orthodoxe, et arpentons les ruelles du quartier de Plaka qui bordent nombre de vestiges antiques - notamment l'ancienne Agora romaine, et qui s'élèvent progressivement vers l'Acropole.
Les couleurs sont belles en cette soirée d'été.






















Ce quartier agréable est donc surplombé par l'Acropole, majestueux, surtout de nuit.






Nous grimpons maintenant les venelles et escaliers étroits du confidentiel quartier Anafiotika, fondé par les maçons de l'île d'Anafi venus exercer leurs talents de bâtisseurs dans la cité antique au 19ème siècle. C'est ce qui donne à ce quartier un pittoresque cachet cycladique, bien que les murs en soient parfois décorés autrement.












Au loin s'élève le Mont Lycabette qui domine la ville du haut de ses 277m, et la chapelle Saint Georges à son sommet.






Nous redescendons les ruelles animées de Plaka jusqu'à la rue Tripodon où nous nous installons au restaurant To Kafénéion.
Nous y dînons dans la petite ruelle en pente, dans une bonne ambiance. Les plats traditionnels grecs y sont bons et pas trop chers pour ce quartier touristique (65€ à 4).








Nous rentrons tranquillement à l'hôtel par la longue rue Adrianou après quelques achats-souvenirs (notamment un excellent Mastic, une liqueur typiquement grecque réalisée sur l'île de Chios à base de la gomme d'un arbre cultivé, le Pistacia Lentiscus)  et repassons aux abords de l'Agora Romaine et de la Tour des Vents












27 août

Jour 17 - Balade dans Athènes et retour en France


  • Balade et petit-déjeuner dans Plaka
  • Taxi jusqu’à l’aéroport
  • Vol vers Marseille et retour à Avignon


Le petit déjeuner d'étant pas inclus dans le prix de la chambre, nous avons décidé d'aller petit-déjeuner dans les ruelles de Plaka. C'est également l'occasion de découvrir ce joli quartier de jour, notre vol retour étant programmé en début d'après-midi.













Plaka


Si Plaka est un quartier particulièrement touristique animé en soirée par les nombreuses terrasses de restaurants, il n'en reste pas moins un quartier très agréable, surtout dans le calme du matin. Nous pourrions presque nous croire dans un village. Les vestiges antiques y côtoient de jolies églises byzantines comme de belles demeures de style néoclassique bâties au 19ème siècle. Creuset de l'immigration athénienne, des styles différents s'y mêlent avec une certaine harmonie, comme le démontre le micro quartier Anafiotika parcouru hier, accroché aux pentes de l'Acropole.























La très ancienne église Saint Nicolas au cœur du quartier de Plaka.













Une église mignonnette que l'on transposerait volontiers à Naxos...








Nous prenons notre petit déjeuner dans un café à l'angle d'une ruelle ombragée....








... Puis regagnons l'hôtel pour le check-out et prendre notre taxi pour l'aéroport à 12h. Tout bien calculé pour ce trajet à quatre le taxi (40€) nous coûte seulement 6€ de plus que le métro, alors pas de quoi chercher la difficulté.








Notre vol avec la compagnie Aegean Airlines accuse un petit retard de 15min, pour un décollage un peu avant 15h. Rien à signaler pour ce trajet qui se déroule sans encombres, quoique la récupération des bagages à l'aéroport de Marseille soit interminable... Nous récupérons notre voiture au parking longue durée, et vers 18h30 nous voici de retour à Avignon, point de départ de notre périple.

Ainsi s'achève ce beau voyage qui a confirmé notre première impression il y a trois ans : revenir des Cyclades, c'est surtout avoir envie d'y retourner... !


Retourner à  la feuille de route ou lire la conclusion du voyage





Aucun commentaire: